AccueilSPORTSRugbyRugby/Fédérale 2 - Ça passe à Meyzieu, le CSV reste dans la course

Rugby/Fédérale 2 - Ça passe à Meyzieu, le CSV reste dans la course

Le coach Chatelard l'avait dit : "Plus question de laisser filer des points, il faut aller gagner à l'extérieur." Ce fut chose faite le week-end dernier.

SPORTSRugby Publié le ,

Les CSVistes ont arraché la victoire à Meyzieu, avec la manière…
Les deux équipes inscrivaient d’abord, dans les dix premières minutes, une pénalité chacune. C’est à la 18e que le CSV gonflait le score en aplatissant pour la première fois par l’intermédiaire de Charly Derudet. Un essai qui était transformé par le botteur Manguelin, auteur déjà de la première pénalité. Les Caladois poussaient toujours plus et engrangeaient trois nouveaux points sur coup de pied trois minutes plus tard. Les joueurs de Meyzieu n’attendaient pas plus de cinq minutes pour répliquer de la même façon. A la 34e, les joueurs de Jean-Louis Alloin passaient encore une fois dans l’embut (essai de Meyer, transformé par Manguelin). Les Majolans répliquaient en passant eux aussi derrière les poteaux à la 37e. A la pause, les Beaujolais menaient 20 à 13.
Au retour des vestiaires, les bleu et blanc faisaient bouger le tableau d’affichage en premier. Nicolas Carmona inscrivait un joli drop à la 43e. Au pied toujours, Manguelin, encore lui, marquait ensuite trois pénalités avant la fin de la partie. Malgré ses deux ballons aplatis avant le coup de sifflet, Meyzieu ne parvenait pas à devancer les hommes de la Calade. Au final, Villefranche s’imposait 25-32.
"On a fait une très bonne première mi-temps", nous dit l’entraîneur beaujolais Jérôme Chatelard. "On a un peu lâché en fin de partie mais globalement la motivation était là. On a gagné parce qu’on s’est battu avant tout." Une combativité qui a payé. Mais la victoire a aussi reposé sur des CSVistes bien plus disciplinés. "On a retrouvé notre niveau de jeu du début de saison. On a surtout arrêté de faire des en-avant bêtes et des fautes grossières comme lors des deux dernières rencontres." Le CSV s’en tire donc très bien sur ce déplacement qui n’était pas facile sur le papier. Au classement par contre, le club beaujolais reste coincé à la 5e?place, trois points derrière Saint-Jean-en-Royans qui bénéficie en plus d’un match en retard. "Ça ne va pas être évident mais on est encore en course pour la qualification. On ne va pas lâcher. Il faut se donner encore de l’air en gagnant le prochain match à Villars. Ce ne sera pas simple mais il faut se battre." Ce déplacement à Villars est prévu le 14 décembre. Ce sera le premier match retour, Villefranche avait battu les hommes de la Dombes sur ses terres au match aller. Le voyage chez les Dombistes s’annonce tout de même plus indécis…

Aline Picard
Correspondante locale de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?