AccueilVILLEFRANCHEÇa bouge dans l'aggloRivolet : candidats du choix, trois voisins postulent à la mairie

Rivolet : candidats du choix, trois voisins postulent à la mairie

Les élections législatives se couplent dès ce dimanche d’une élection municipale partielle pour élire trois nouveaux candidats. Six candidats sont en lice.
Rivolet : candidats du choix, trois voisins postulent à la mairie
Franck Chapolard - Des élections municipales se tiendront à l'occasion des législatives.

VILLEFRANCHEÇa bouge dans l'agglo Publié le , Valérie Blet

Si le conseil municipal a présenté trois candidatures qu’il soutient - Joëlle Rubens, Hugues Fellot et Didier Combier (lire notre édition du jeudi 2 juin) - trois autres candidats, tous du hameau du Grand Vernay, postulent également. "Une candidature motivée pour donner une alternative aux Rivoliens et un autre choix que celui de la Mairie", assure les trois postulants représentant trois générations sous le leitmotiv du "bien-vivre ensemble".

Pascal Lavirotte (78 ans) ancien dirigeant d’entreprise et dans le secteur bancaire, entend apporter ses connaissances en chasse et jardinage et de par son expérience et ses lectures. Laurent Denizon (49 ans) père de famille et issu du milieu rural, est cadre commercial dans le BTP et peut aider sur les affaires d’urbanisme et de voirie, il avait également fait partie du comité démocratie participative mis en place sur la commune. Arnaud Lemmet, 31ans, habite Rivolet depuis peu mais souhaite s’investir dans la vie communale. Il est ingénieur en sciences de la terre et de l’environnement et sera attaché aux questions du développement durable et de la protection de l’environnement.

Communication transparente

Les objectifs qui animent le trio, conscient d’intégrer un groupe d’élus existant, sont de restaurer une communication transparente entre élus et habitants ; mettre en oeuvre les idées recueillies lors de la consultation démocratique (quitte à aller jusqu’à l’installation d’un Référendum d’Initiative Populaire). Pour le jour du vote, ils en appellent à la possibilité de panacher en rayant l’un des noms au profit de l’un des leurs. Pour cela, il suffit de glisser les deux bulletins avec les noms rayés. Pour rappel, pour être élu au premier tour, le candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25 % des inscrits. Un deuxième tour sera nécessaire (le 19 juin) si des postes restent à pourvoir, avec alors la majorité relative seule.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?