AccueilACTUALITESTerritoiresRhône : un premier cas autochtone de dengue dans la région

Rhône : un premier cas autochtone de dengue dans la région

Un premier cas autochtone de dengue a été signalé dans le Rhône, à Caluire-et-Cuire. L'Agence régionale de santé (ARS) poursuit mercredi une enquête épidémiologique lancée afin de savoir si d'autres personnes ont pu être infectées par cette maladie tropicale.
Rhône : un premier cas autochtone de dengue dans la région

ACTUALITESTerritoires Publié le ,

L'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes poursuit mercredi ses investigations après l'officialisation lundi d'un premier cas autochtone de dengue (lire notre encadré) dans le département du Rhône.

"Il s'agit du premier cas autochtone connu dans la région. Des investigations sont en cours pour identifier d'éventuels autres cas,et envisager si besoin, des mesures de démoustication adaptées. La personne qui a été infectée habite Caluire-et-Cuire et n'a pas fait de voyage récent à l'étranger. A ce jour, elle est guérie", précise l'agence publique via un communiqué.

Dans 99 % des cas, la dengue constitue une pathologie bégnine, les symptômes se rapprochant de ceux de la grippe. "La maladie se manifeste par une forte fièvre qui apparaît brutalement. Elle est souvent accompagnée de frissons, de maux de tête, de douleurs rétro-orbitaires, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires", décrit l'ARS. "Dans de rares cas, des complications graves et parfois mortelles peuvent survenir."

LE DÉPARTEMENT DU RHÔNE S'ORGANISE

Le moustique-tigre colonise de plus en de communes du Beaujolais Val de Saône, à commencer par Villefranche et son agglomération. ll est plus que probable que ces cas concernant des personnes n'ayant pas séjourné à l'étranger surviennent de plus en plus régulièrement, comme c'est déjà le cas dans le sud de la France.

Les pouvoirs publics tentent de s'organiser, à l'image du Département du Rhône. Outre une série de campagnes de communication pour limiter la propagation de l'insecte, la collectivité a nommé récemment Sylvie Épinat, élue de Saint-Georges-de-Reneins, en qualité de conseillère déléguée à la politique de lutte contre les moustiques.

Julien VERCHÈRE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?