Fermer la publicité

Rétro Foot 2020 : FCVB-Orléans, le chat noir s'est (enfin) envolé…

le - - FCVB

Rétro Foot 2020 : FCVB-Orléans, le chat noir s'est (enfin) envolé…
FRANCK CHAPOLARD - L'entraîneur Alain Pochat, soulagé par première victoire du FCVB à Chouffet, repousse un peu plus l'ombre qui accompagne les siens cette saison en National.

Début décembre dernier, le FCVB aura attendu jusqu'à la 15ème journée de championnat pour signer son premier succès de la saison à domicile, en disposant d'Orléans (1-0) sur une marge qui a longtemps été la signature défavorable de sa première partie de saison.

Cela n'est pas encore vraiment un souvenir. Mais c'est déjà du passé. Un soulagement si peu visité cette saison au stade Armand-Chouffet. On est le 4 décembre dernier. Et cela fait déjà plusieurs semaines que tout se joue à huis clos, où l'on navigue entre confinement et couvre-feu. Où l'on assiste à un match de National avec une attestation alors que l'habituel millier de spectateurs qui remplit Chouffet les soirs de match, est obligé de se brancher sur FFFtv pour suivre le FCVB, devant son écran. Une époque oubliable mais qui perdure.

Les Caladois sont derniers du championnat et leur entraîneur Alain Pochat ne se cache pas derrière l'accumulation des pépins en tous gens de sa formation pour souligner l'importance de cette rencontre : "On essaie de garder un discours positif. Et de toujours basculer sur le match d'après. Il ne faut surtout pas ressasser le négatif, sinon ça finit par polluer la tête des garçons. Maintenant, bien sûr qu'on vit des moments difficiles." Son équipe n'a gagné aucune rencontre à la maison depuis le coup d'envoi de la saison et surtout, elle cherche le chemin des buts depuis cinq matches d'affilée ! Celui qui brisera cette série-là, sera à coup sûr l'éclaireur du destin des siens…

LE MATCH

Pour une fois, ils ne sont pas jetés dans la gueule du loup, à compiler les minutes de possession et les situations devant le but, sans rien au bout à part les regrets répétés. Les Caladois, se savaient attendus, comme tout le temps en National. Et Orléans, guère peu en réussite également mais au-dessus de la zone rouge, les a un peu aidés en se callant sur leur 3-5-2 comme on sort le parapluie en attendant l'éclaircie. Cela n'a pas donné un match tout feu tout flamme… Et pour une fois, c'est le plus patient qui l'a emporté. Là où d'ordinaire les Caladois empilaient les situations, il leur en a fallu d'une seule : ce décalage de Sergio, Blanc prenant l'espace pour permettre à Fleurier de centrer proprement, et Garita sautant juste au premier poteau (61e). Puis derrière, il aura fallu défendre, à plusieurs, les attaquants ne rechignant pas à la tâche. Au bout, Villefranche ne sera plus dernier du National et grimpera à la seizième place. De quoi se dire que le chat noir qui peuplait les nuits caladoises depuis août dernier, s'était envolé.

LE JOUEUR

Ce soir-là, tout le monde a retenu l'importance du but de Garita qui offrira trois points précieux au FCVB. A juste titre. Tout y était : la course, le timing et la justesse du geste final. Mais en rembobinant le fil de ce duel crispant, il faudra aussi souligner l'apport du piston droit Romain Fleurier qui, en sus d'avoir délivré le centre décisif sur la tête de Garita, n'avait cessé d'habiter son couloir avec assiduité : peu de déchets en défense et une manière constante de proposer des solutions quand Villefranche basculait vers l'avant. C'était aussi son soir.

L'ANECDOTE

Elle est dans la déveine de l'un qui provoque la chance d'un autre. Remplaçant, au coup d'envoi, Josué Ahouré qui devait entrer à l'approche de l'heure de jeu, accélère assez tôt la rotation des attaquants caladois. La blessure de Désiré Segbe (26e) précipite son entrée en jeu, en périphérie de Garita, la pointe de l'attaque. Et cela va lui réussir. Si Ahouré n'a jusqu'ici pas eu beaucoup de temps de jeu, il va cette fois-ci saisir sa chance et sortir une prestation de haute volée en créant des brèches devant et en démontrant la possibilité d'une entente avec Garita.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer