AccueilBEAUJOLAISPierres doréesRestructuration du collège Alexis-Kandelaft à Chazay : la première pierre posée

Restructuration du collège Alexis-Kandelaft à Chazay : la première pierre posée

Le président du Département, Christophe Guilloteau et son vice-président en charge des collèges, Daniel Valéro, ont inauguré lundi 20 juin le lancement des travaux qui s'inscrit dans le cadre du plan collèges 2025.
Restructuration du collège Alexis-Kandelaft à Chazay : la première pierre posée
© Martine BLANCHON

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

Dans le cadre de son plan collèges 2025, le Département du Rhône a souhaité restructurer l'établissement Alexis-Kandelaft, situé à Chazay-d'Azergues. Le nouveau bâtiment, durable et écoresponsable, offrira des locaux adaptés pour améliorer le confort et la qualité de l'enseignement. Les travaux ont officiellement démarré en avril 2022 pour une livraison prévue à l'horizon de l'été 2024.

"Enfin !", tel était le mot sur toutes les bouches, lundi 20 juin, au moment de l'inauguration. Enfin, car il y avait eu un "faux départ" une petite dizaine d’années auparavant qui avait déçu beaucoup de monde, à commencer par ceux qui fréquentent les lieux. La semaine passée, donc, le projet était présenté par le cabinet d’architectes Ferrand-Sigal, en présence de nombreuses personnalités du Département dontChristophe Guilloteau, président, accompagné de Daniel Valéro, vice-président en charge des collèges, ainsi que Daniel Pomeret et Pascale Bay, conseillers départementaux du canton. Des représentants de l’Éducation nationale, Nathalie Bonnet, principale du collège et Cyrille Seguin, inspecteur d’académie adjoint, étaient également de la partie.

Lancer le diaporama8 photos

© Martine BLANCHON et © Ferrand-Sigal architectes associés

Un ensemble vétuste qui va subir des transformations profondes

Construits en 1974, les équipements et bâtiments du collège Alexis-Kandelaft étaient devenus vétustes et énergivores. C’est une restructuration technique et fonctionnelle de cet établissement qui est engagée. L'accès principal de l'établissement va être redessiné grâce à la rénovation des extérieurs. Le bâtiment de sciences sera démoli et la loge sera aussi impactée.

3 200 m² de surface de plancher vont être réaménagés pour offrir plus de confort et donc de qualité d’enseignement dans des salles plus vastes. Les sanitaires seront repositionnés, une salle de travail attenante au CDI créée, un ascenseur installé, le restaurant scolaire pensé en termes de salad’bar (lutte contre le gaspillage, réduction des déchets), le tout avec une mise en conformité en termes de sécurité incendie et d’accessibilité.

C’est un ensemble, un bâtiment durable, soucieux de l'avenir et garant de la préservation des ressources qui se construit. Au-delà de l'amélioration de l'enveloppe thermique des bâtiments, l'éclairage sera optimisé (utilisation de Led), un système de récupération d'eau de pluie installé, du bois ou des matériaux biosourcés seront utilisés pour la construction, des brise-soleil orientables seront installés et une ventilation double-flux mise en place. Déjà bien arboré, le collège bénéficiera de plantations supplémentaires au bord des bâtiments. Elles participeront à la déimperméabilisation des lieux.

Un confort d’enseignement optimisé

Compte-tenu des données transmises par l'inspection d'Académie, l'objectif d'accueil de l'établissement a été évalué à 650 élèves. Ils étaient 568 à la rentrée scolaire 2021, ce qui laisse une marge pour éviter le sureffectif de l'établissement. La restructuration va permettre d'ajuster le nombre de salles d'enseignement général pour répondre à l'effectif cible de 650 élèves. Celles-ci seront donc plus vastes et adaptées.

Les travaux de restructuration vont s'échelonner en trois phases jusqu'à la livraison des bâtiments à l'été 2024. Entre chaque phasage, les activités impactées par les travaux vont être relogées dans des bâtiments modulaires, installés en bordure de l'ancien gymnase. Des changements de phase qui interviendront pendant les vacances scolaires afin de perturber le moins possible le fonctionnement de l’établissement.

"Nous savons que des désagréments pourront intervenir, mais nous faisons tout ce qui est en notre possible pour les éviter", a assuré le président Guilloteau, qui a salué, par la même occasion, le travail de coopération "particulièrement constructif et chaleureux" de la principale, à laquelle il a remis la médaille du Rhône en signe de remerciements. Il a affirmé par ailleurs qu'il n'y avait "pas de démocratie sans éducation". Le montant de l'opération s'élève à 10,5 M€ TTC pour le Département.

Le plan collèges 2025

Avec un territoire de plus en plus attractif, le Département du Rhône gère 51 collèges publics et privés. Il a lancé un plan collèges 2025 avec de grands projets destinés à accueillir les collégiens rhodaniens. Deux nouveaux établissements vont être construits à Limas et Genas. Ils permettront de répondre aux besoins croissants d'accueil des élèves. Le montant global de ces projets est estimé à près de 55 M€. Une seconde restructuration d'ampleur va également être engagée au collège Jacques-Prévert, à Saint-Symphorien-d'Ozon, pour un coût prévisionnel de 15 M€.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?