AccueilACTUALITESEconomieRésidence Les terroirs de Gleizé : les jalons sont posés

Résidence Les terroirs de Gleizé : les jalons sont posés

Le maire de Gleizé, Ghislain de Longevialle, a posé la première pierre de la résidence Les terroirs de Gleizé, futur ilot de logements intergénérationnels et commerces, le 6 avril.
La résidence Les terroirs de Gleizé sortira de terre fin 2024.
© Arcade-Vyv Promotion - La résidence Les terroirs de Gleizé sortira de terre fin 2024.

ACTUALITESEconomie Publié le ,

"Ce n'est pas juste un bâtiment posé sur un terrain, mais un véritable îlot pour redynamiser le centre de Gleizé." Architecte en charge de la conception de la résidence Les terroirs de Gleizé, Frank Dreidemie en a résumé l'enjeu, mercredi 6 avril, en marge de la pose de la première pierre du projet. Une cérémonie symbolique présidée par le maire, Ghislain de Longevialle, en présence de représentants du promoteur, Arcade-Vyv Promotion.

Situé à l'angle de la rue Neuve et de la rue d'Anini, l'ensemble représente une nouvelle étape dans la consolidation du bourg de Gleizé en tant que lieu de vie central de la commune. "La première tranche de travaux de ce quartier remonte à 25 ans, sous l'impulsion de la maire de l'époque, Elisabeth Lamure, a rappelé l'actuel édile, alors que cette dernière avait fait le déplacement pour l'occasion. C'est aussi un clin d'œil à l'histoire quand on sait que l'on fête le bicentenaire du bourg cette année." Un anniversaire marqué par ce nouvel ensemble dont la genèse remonte à 2019.

À l'époque, la commune avait lancé une consultation d'opérateurs en vue de la cession de parcelles pour la réalisation d'une opération immobilière sur un foncier communal et une partie de parcelle privée attenante acquise. Le but était d'y installer un programme de logements, de commerces et services de proximité, ainsi qu'un lieu pour réimplanter la médiathèque.

Les terroirs de Gleizé proposent des logements du 2 au 4 pièces

C'est Arcade-Vyv Promotion qui, à l'époque, a été désignée lauréate de la consultation. Un acteur important, dans la mesure où le groupe est le quatrième bailleur national, avec une production allant de 5 à 6 000 logements annuels. "Il y avait un cahier des charges très exigeant, a souligné Nicolas Caillol, président d'Arcade-Vyv Promotion Sud-Est. Il fallait qu'il y ait une mixité fonctionnelle et sociale. Aujourd'hui, on compte 59 logements dans ce bâtiment. L'exigence est aussi architecturale et énergétique."

Frank Dreidemie assure notamment que le bâti "respecte l'architecture beaujolaise". Sur le plan énergétique, la conception est voulue "écologique et durable", selon l'architecte. Les logements se distingueront par deux offres : 21 seront mis en locatif social (1 325 m²) et 16 en accession (1 016 m²) lors de la première tranche du programme, les 22 restants arrivant avec la deuxième tranche.

La nouvelle résidence Les terroirs de Gleizé proposeront des appartements allant de 2 à 4 pièces, avec de grands balcons, rez-de-jardin et terrasses plein ciel. La résidence Signature, elle, offrira même de beaux volumes entre 100 et 130 m².Espaces verts, stationnements et autres box feront également partie des prestations proposées.

Une résidence intergénérationnelle ouverte sur le bourg

Au total, trois commerces devraient investir les lieux. La culture y aura également sa place à travers le déménagement de la médiathèque. "Elle est aujourd'hui un peu à l'étroit et cela permettra à la fois de la moderniser tout en la laissant dans une centralité", a ajouté Ghislain de Longevialle.

Mais la notion qui habite indubitablement le projet est son caractère intergénérationnel. Pour cela, le promoteur s'est fait accompagner du laboratoire d'innovation sociale Récipro-cité. L'organisme a ainsi développé une forme d'habitat destiné à tous les publics et adapté au grand âge. Les logements sont ergonomiques et évolutifs pour accompagner le vieillissement des personnes et ainsi leur permettre d'y rester le plus longtemps possible.

Une veille sociale sera par ailleurs assurée sur place à travers le détachement d'une aide médicale urgente, toute comme une animation permanente pour lutter contre l'isolement et encourager la participation de tous. "C'est une donnée que nous avons intégrée dès le départ à nos réflexions sur le projet, a précisé Ghislain de Longevialle. C'est toujours une réussite et une richesse de permettre les échanges entre les plus jeunes générations et les personnes plus âgées."

La conception des lieux a souhaité conserver une forme d'ouverture sur le village à travers des espaces où les personnes extérieures à la résidence pourront aussi se rendre. Une salle commune fait d'ailleurs également partie des lieux de vie pensés au cœur de la résidence.

L'opération, d'un coût de 15 M€ (dont 48 000 € de la part de la Direction départementale des territoires), a vu son chantier débuter au mois de janvier. La première tranche s'achèvera au quatrième trimestre 2023. Il faudra attendre le quatrième trimestre 2024 pour l'achèvement des travaux.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?