AccueilRencontres du cinéma francophone en Beaujolais : "Tour de France" et "Confusion" récompensés

Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais : "Tour de France" et "Confusion" récompensés

Le film "Swagger" d'Olivier Babinet a eu droit à une mention spéciale.
Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais :
Laurence CHOPART - Rachid Djaïdani, réalisateur de "Tour de France" était à Villefranche.

Publié le ,


Les Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais se sont terminées ce dimanche au cinéma Les 400 Coups à Villefranche avec la cérémonie des remises des prix. Présidé par Ava Cahen, chroniqueuse au Cercle sur Canal + cinéma, le jury composé de huit spectateurs cinéphiles a choisi le film "Confusion" parmi les huit longs métrages qui étaient en compétition (Prix du jury).

"Confusion" réalisé par Dario C et Yacine B en collaboration avec Laurent Nègre est un film qui fait appel au discernement du spectateur pour démêler le faux du vrai : est-ce un documentaire ou une fiction, qui côtoie ce thriller politique ? Le débat qui s’est tenu après la projection du film samedi, a tenté de donner des éléments de réponse. Mais libre à chaque spectateur de pencher pour l’un ou pour l’autre, le réalisateur tentant habilement de nous entraîner justement vers cette confusion ; un style rarement vu au cinéma.

Le synopsis de "Confusion" est bâti autour de Caroline Gauthier, chef de cabinet au département de la sécurité du canton de Genève qui s’apprête à accueillir un ex-détenu de Guantanamo. Suivie par deux étudiants en école de cinéma, qui réalisent son portrait à cette occasion, Caroline se prépare à vivre un moment historique…

LES LYCEENS ONT CHOISI "TOUR DE FRANCE"

Un autre jury composé d’élèves de la seconde à la terminale (lycée Claude Bernard de Villefranche, Val-de-Saône de Trévoux et Jacques Brel à Vénissieux) ont choisi de récompenser le film "Tour de France" de Rachid Djaïdani avec Gérard Depardieu et Sadek .
C’est d’abord le synopsis qui a plu aux lycéens : suite à un règlement de compte, Far’Hook est obligé de quitter Paris pour quelques temps. Son producteur, Bilal lui propose de prendre sa place et d’accompagner son père Serge (Gérard Depardieu) sur les traces d’un peintre.
Malgré le choc des générations et des cultures, une amitié improbable va se nouer.

"J’avais envie de faire un film sur les choses qui rassemblent plutôt que sur celles qui divisent et de casser les préjugés", a souligné le réalisateur lors de sa venue à Villefranche lundi 7 novembre.

Le film "Swagger" d'OilivierBabinet a eu droit à une mention spéciale.

Ces films devraient être de nouveau projetés au cinéma Les 400 Coups.

A lire également dans notre édition papier du 17 novembre

Laurence CHOPART

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?