AccueilACTUALITESPolitiqueRégionales : Fialaire ne soutient pas Wauquiez

Régionales : Fialaire ne soutient pas Wauquiez

23 des 24 membres de la majorité au conseil départemental du Rhône adressent leur soutien à Laurent Wauquiez dans un communiqué. Un seul nom manque à l'appel…
Jean-Jack Queyranne et Bernard Fialaire vendredi à Belleville.
Béatrice VINCENT-MARTRAY - Jean-Jack Queyranne et Bernard Fialaire vendredi à Belleville.

ACTUALITESPolitique Publié le ,

S’il n’en manquait qu’un… 23 des 24 membres de la majorité du conseil départemental du Rhône ont co-signé ce lundi un communiqué de presse dans lequel ils appellent sans ambiguïté à soutenir Laurent Wauquiez à l’occasion du premier tour des Régionales dimanche prochain. Un seul nom manque à l’appel, mais pas n’importe lequel. Celui de Bernard Fialaire, maire de Belleville et - plus intéressant dans le cas présent - président de l’UDI du Rhône.

La formation centriste faisant bien partie de la liste d’union formée autour de Wauquiez, il s’agit donc là d’une prise de position personnelle de Bernard Fialaire. Qui se singularise ainsi des autres centristes locaux (Daniel Pomeret, Thomas Ravier, Evelyne Geoffray…). Pressenti pour être présent sur la liste d’union de la Droite (et se voyant sans doute comme l’un des garants d’une forme d’équilibre face aux positions dures de l’aile droite du parti "Les Républicains"), Bernard Fialaire prétendait à une position éligible.

Pas question de simplement jouer un simple rôle de figurant et de caution des valeurs centristes pour aider à aspirer des voix. Faute d’avoir obtenu ce qu’il voulait, le maire de Belleville est logiquement revenu à son opinion de départ. En février 2015, bien avant les Régionales, Bernard Fialaire se positionnait clairement pour une liste centriste indépendante de celle du parti "Les Républicains", estimant impossible d’effectuer le pont avec un Wauquiez vu comme bien trop à Droite.

QUEYRANNE REÇU A BELLEVILLE

Bernard Fialaire n’était déjà pas intervenu il y a quelques semaines pour empêcher l’un de ses conseillers municipaux (Alain Mahuet) de rallier la liste de Gauche. Ultime pied de nez, il a accueilli Jean-Jack Queyranne à Belleville vendredi dernier, pour une visite de la station d’épuration ultra-écologique. "J’ai reçu Jean-Jack Queyranne en tant que président de la Région, qui a subventionné cet équipement, et en ma qualité de président de la communauté de communes et maire de Belleville. Même s'il est vrai qu’il aurait pu venir avant…". Ce déplacement figurait bien au programme de la campagne "Queyranne 2015". Bernard Fialaire jure qu’il ne savait pas que son nom avait été couché sur un communiqué de presse mentionnant "Jean-Jack Queyranne, accompagné de Bernard Fialaire…". De là à imaginer que Fialaire voterait davantage Queyranne que Wauquiez...

Béatrice Berthoux, chef de file de la liste d’union de la Droite dans le Rhône, préfère sourire (et même rire…) de ce déplacement qualifié de "non-événement". Si la prise de position du président de l’UDI du Rhône n’est pas de nature à faire basculer le vote, c’est peut-être néanmoins sous-estimer un peu le poids de Bernard Fialaire localement. Les résultats du premier tour de scrutin dans le secteur de Belleville en diront un peu plus sur la question…

Julien VERCHERE

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?