AccueilACTUALITESEconomieQuincieux : l'Atelier du dessous repense la lingerie féminine

Quincieux : l'Atelier du dessous repense la lingerie féminine

Céline Rigneau, mère de famille de 41 ans, a créé à Quincieux l'Atelier du dessous, un atelier de corseterie sur mesure afin de redonner aux femmes le plaisir d'embellir leur corps.
Quincieux : l'Atelier du dessous repense la lingerie féminine

ACTUALITESEconomie Publié le ,

"Les modèles proposent le plus souvent des coupes plus adaptées aux logiques industrielles qu'aux attentes des femmes. Est-ce qu'on va considérer encore longtemps que c'est au corps des femmes de s'adapter à la lingerie et non l'inverse ?", interroge-t-elle.Céline Rigneau a créé en mai 2019 à Quincieux, l'Atelier du dessous, petite entreprise destinée à changer le regard sur la lingerie féminine. Pour cette mère de famille de 41 ans, les modèles fabriqués en masse conviennent rarement car ils sont souvent inconfortables, stéréotypés en fonction de l'âge ou des mensurations de la cliente-cible.

"Comment aimer son corps si aucun modèle ne correspond ?"

"Il faut rappeler l'essentiel : la majorité des femmes ne correspondent pas à une taille ou à un modèle standard. Alors, si l'estime de soi et le bien-être passent notamment par l'acceptation du corps, comment les femmes peuvent-elles s'aimer et se sentir bien si aucun modèle ne leur correspond ? Comment pourraient-elles accepter leur beauté singulière et personnelle, si la pièce de lingerie qui reflète leur identité intime n'existe pas ?", argumente la créatrice.

Avec l'Atelier du dessous, Céline Rigneau a donc eu l'idée de créer une collection de lingerie pensée autrement. En travaillant sur-mesure, elle supprime les limites habituelles de tailles proposées et personnalise la lingerie pour répondre au besoin réel de toutes les femmes.

5 à 10 heures de travail selon les modèles

La marque est aussi engagée : Céline Rigneau confectionne toutes ses pièces dans son propre atelier, pour soutenir l'activité textile et l'emploi en France en valorisant ces compétences spécifiques qui existent encore.

Au quotidien dans l'atelier du dessous, il y a aussi Pauline, employée à mi-temps, et une alternante, Marnie. Ensemble, elles tracent les patrons, coupent les dentelles et broderies et confectionnent les pièces uniques à la commande. La durée pour développer et confectionner un ensemble peut varier de 5 à 10 heures selon les coupes, les matières et les options. Les prix varient de 69 à 169 euros.

Des tutos sur Internet

Elle propose ses modèles et reçoit à l'Atelier du dessous sur rendez-vous, mais aussi par téléphone, par e-mail, par webcam et propose des tutos sur son site pour aider à prendre ses mesures.



Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?