Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Quartiers prioritaires : Belleville pour la première fois sur la liste

le - - A la une

Quartiers prioritaires : Belleville pour la première fois sur la liste
(D.R.)

Le Ministère de la ville a publié mardi la nouvelle carte de France des quartiers prioritaires, ces zones de pauvreté où l'Etat veut cibler les aides financières.

Belleville va pour la première fois bénéficier des aides de la politique de la Ville, le quartier d'habitat social d'Aiguerande ayant été identifié par l'INSEE comme une "concentration urbaine de pauvreté".
La ville du Val de Saône, près de 8?000 habitants au dernier recensement, bénéficie de la nouvelle méthodologie adoptée par le gouvernement, centrée sur les indicateurs de pauvreté. Ont été ciblés les secteurs où plus de la moitié de la population vit avec de faibles revenus (moins de 60 % du salaire médian français), après étude de "carrés" de territoires de deux cent mètres de côté. "Donner plus à ceux qui ont beaucoup moins", telle est la devise qui a présidé à cette nouvelle "géographie prioritaire", qui comprend au final moins de bénéficiaires. Il y aura 1?300?contrats de ville au total, soit bien moins que les 2?492 zones aidées jusqu'ici. Sept cents communes françaises sont concernées, sur lesquelles devraient être concentrés les efforts financiers.

Trois quartiers ciblés à Villefranche

A Villefranche, où la politique de la ville est gérée à l'échelle de l'agglomération, on constate que le ville-centre et Gleizé demeurent dans la liste des communes dévoilée par le gouvernement tandis que Limas en disparaît, classée parmi les "communes sortantes". Il faut dire qu'une infime partie de Limas, en bordure du quartier de Belleroche, était concernée. Pourtant, sur la carte dévoilée mardi par le ministère (disponible sur http://www.ville.gouv.fr/?carte-des-nouveaux-quartiers), ce petit bout de territoire subsiste dans le périmètre. Une contradiction qu'il faudra éclaircir.
Au sein de l'agglomération de Villefranche, seuls trois quartiers apparaissent désormais?: Belleroche, Béligny et Le Garet. Jusqu'ici concerné par des aides, Troussier n'apparaît plus. Une disparition définitive ? Pas si évident. Les périmètres indiqués en bleu sur cette carte ont été délimités par le Commissariat à l'égalité des territoires (CGET). "Ils sont amenés à évoluer en fonction du dialogue qui va s’engager avec les collectivités pour les ajuster aux réalités locales. Il peut arriver que certains d’entre eux, particulièrement difficiles à dessiner, restent représentés sous forme de carreaux, de façon provisoire, en attendant le résultat de l’expertise des collectivités", prévient le ministère.
Il reste en effet désormais aux élus locaux et aux pouvoirs publics à définir précisément les contours de chaque quartier et les mesures nécessaires pour améliorer le cadre de vie, l'accès à l'emploi et le développement économique, ou encore la cohésion sociale.

Julien Verchère




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer