AccueilVILLEFRANCHEÇa bouge dans l'aggloQuête de fraîcheur : direction Bordelan

Quête de fraîcheur : direction Bordelan

La plage, c'est ainsi qu'on l'appelait encore il y a quelques années, et pour cause ! La Saône accueillait dès les premières chaleurs les baigneurs caladois.

VILLEFRANCHEÇa bouge dans l'agglo Publié le ,

On voit encore les traces des cabines, sous la peinture du restaurant. Car la plage abritait une guinguette. Elle l'abrite toujours d'ailleurs. Tous les lundis, et les jeudis en juillet et en août, les amateurs de musette peuvent aller guincher sur la terrasse du restaurant de la plage de 14 h 45 à 18 h 15. Une tradition que Dorothée et Martial, les exploitants du restaurant, veulent faire perdurer même si le public est moins nombreux. D'une manière générale, les Caladois sont moins nombreux à venir, la chaleur en dissuade plus d'un. Et pourtant, il est agréable de se poser sur la terrasse ombragée par les arbres, en bord de Saône, une sensation de fraîcheur quasi instantanée vous envahit.

Le restaurant, en front de rivière, accueille davantage de clients le soir, venant chercher au bord de l'eau un peu de repos et de détente après une journée passée dans la chaleur de la ville. Un service qui dure ainsi de midi à minuit ! Les tablées familiales s'y constituent facilement. Une ambiance chère au cœur de Dorothée qui dispose d'une grande expérience de la restauration de plein air.

Le plan d'eau du Bordelan s'étend sur plus de dix hectares. Grande plage de sable, une arrière-plage de pelouse, il incite au farniente, à la détente et aux sorties en famille. On peut y piquer une tête en toute sécurité, la qualité de la baignade est régulièrement vérifiée par les services municipaux ; ses eaux sont issues de l'infiltration de la Saône à travers le sol. Des maîtres-nageurs diplômés en assurent la surveillance pendant les horaires d'ouverture, entre 10 h et 19 h.

Un service de sécurité est également présent pour veiller à la tranquillité des baigneurs. Une aire de jeux pour les enfants est aussi à disposition à l'entrée. Vestiaires et douches, snack, tout est fait pour offrir un confort appréciable au public qui le fréquente en masse : ce sont ainsi entre 500 et 600 personnes qui viennent chaque jour se prélasser au soleil et s'y rafraîchir, une activité porteuse par temps de forte chaleur comme ces derniers semaines ! Le prix d'entrée est des plus modiques?: 2 euros par adulte, 1 euro pour les 6-12?ans, et à partir de 17 h, le tarif est divisé par deux.

A deux pas, les bords de Saône, réaménagés au début des années 2000 (inaugurés le 13?juillet 2000 sous des trombes d'eau), offrent un large espace de promenade le long de la rivière, mais aussi des espaces de détente, de jeux, avec de vastes parkings. Car c'est bien là l'un des points noirs du Bordelan : pour s'y rendre, il faut y aller en voiture ! La zone n'est desservie par les transports en commun Libellule que par transport à la demande. Il faut donc prévoir à l'avance et réserver un minibus pour s'y rendre, ce qui enlève un peu de spontanéité à celles et ceux qui ne disposent pas d'un véhicule, ou alors marcher un bon quart d'heure, entre l'avenue Théodore-Braun et la Saône, le long de la route de Riottier.

Fabrice Petit

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?