AccueilBEAUJOLAISBeaujolais vertPropières : EBS Emballages a présenté sa nouvelle cellule de clouage automatisée

Propières : EBS Emballages a présenté sa nouvelle cellule de clouage automatisée

Cette cellule de haute technologie made in Haut-Beaujolais a été conçue et réalisée par Mecadi, entreprise basée à Monsols (Deux-Grosnes).
La cellule de clouage consiste en une unité de 14 m de long composée de deux robots de 2 500 kg et 4 500 pièces.
©Christine Gesse - La cellule de clouage consiste en une unité de 14 m de long composée de deux robots de 2 500 kg et 4 500 pièces.

BEAUJOLAISBeaujolais vert Publié le ,

En Haut-Beaujolais, on sait aussi faire de la haute technologie ! C’est le credo des deux entrepreneurs Fabrice Vacheron, président de EBS Emballages et Paul Cadillon, ingénieur de Mecadi, et ce qu’ils ont voulu montrer mercredi 26 octobre en inaugurant leur cellule de clouage automatisée avec deux robots, conçue et réalisée par Mecadi pour EBS.

L'évènement s'est déroulé en présence des maires des communes alentour et du député Alexandre Portier. EBS, pour Emballages Bois Services, est une entreprise installée à Propières depuis bientôt 30 ans qui poursuit son développement, ici et ailleurs. Ici, EBS fabrique des supports bois, caisses, palettes, rolls sur mesure, en quantité industrielle ou non.

Ailleurs, elle s’est diversifiée avec son unité d’achat, réparation et vente de palettes d’occasion à Mâcon et, depuis avril 2022, près de Thiers dans le Puy-de-Dôme, où elle vient de racheter une entreprise de fabrication de palettes standards et de scierie. Mecadi, entreprise initialement spécialisée en mécanique générale, a développé ses activités vers les automatismes, les machines spéciales automatisées, enrichies de robotique avec l’arrivée de Paul Cadillon.

©Christine Gesse La cellule de clouage automatisée est composée de deux robots.

Un partenariat de compétences et de proximité pour un projet ambitieux

La rencontre des deux entreprises est née tout d’abord de l’intervention de Mecadi en dépannage sur les machines existantes d’EBS, les deux entreprises étant distantes de 12 km seulement.

Elle s’est poursuivie par ce projet ambitieux qui a justifié l’inauguration de mercredi. Ambitieux par ses dimensions - une unité de 14 m de long composée de deux robots de 2 500 kg et 4 500 pièces - ambitieux aussi par le défi technologique relevé, qui a demandé à Paul Cadillon plusieurs mois d’étude et de conception, ambitieux encore par l’ergonomie apportée au poste de travail, travail hier assuré par trois opérateurs avec de lourds ports de charge, aujourd’hui par un seul, déchargé de ces manipulations physiques.

Cette unité permet de réaliser et d’empiler des palettes de très grand format, jusqu’à 3 m de long et 1,5 m de large, et donc très lourdes. Pour la réaliser, il a fallu seize mois de travail, presque à plein temps pour Paul Cadillon, et l’intervention de nombreuses entreprises partenaires, beaujolaises pour une quinzaine d’entre elles.

Ambitieux aussi dans son budget, de plusieurs centaines de milliers d’euros mais largement soutenu par le plan France Relance de l’État et sa mesure de soutien à l’investissement, qui a apporté plus de 35 % du financement ; opportunité qui a certainement accéléré la décision d’investissement, selon Fabrice Vacheron.

L’ancrage local et l’esprit de famille, ADN des deux entreprises

EBS Emballages a été créée par Gilbert Vacheron, père des deux dirigeants actuels, Fabrice et Sébastien, et implantée à Propières depuis l’origine.

Elle se fournit en bois résineux localement, mais aussi dans la région, jusqu’à 200 km de distance ; il lui faut 120 m3 de bois chaque jour pour réaliser ses commandes, car elle travaille sur mesure. Attentive à l’éco-responsabilité, le site de Propières est classé Iso 14001 : l'entreprise se chauffe avec les déchets de bois de ses produits et vient de s’équiper en panneaux photovoltaïques qui lui fournissent 75 % de ses besoins d’énergie.

Mecadi (pour Mécanique, électrique, conception, automatisme, dépannage industriel) est aussi une histoire de famille, la famille Cadillon, de Michel à Paul en passant par Roger, de la mécanique générale à la robotique. Leur spécialité : la fabrication de machines spéciales automatisées, de robots de manutention, mais aussi l’usinage au modèle et le dépannage de proximité, car leur ancrage local et leur capacité à produire des pièces uniques fait leur force. C’est cette proximité de terrain qui a permis le partenariat efficace mis en avant par cette inauguration.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?