AccueilBEAUJOLAISDe nombreuses dégradations à la mine de Propières

De nombreuses dégradations à la mine de Propières

Les constatations ont été faites par des spéléologues le 6 février.
De nombreuses dégradations à la mine de Propières
Dégradations de la mine de Propières

BEAUJOLAIS Publié le ,

Comme chaque année, les spéléologues du club Argilon de Chauffailles, animé par Didier Accary, avaient projeté pour le 6 février un comptage des chiroptères en hibernation dans la mine de Propières, de plomb argentifère que les dégradations ont été constatées.

Alors que la galerie est habituellement fermée par une grille métallique munie d’un cadenas, le premier adjoint au maire Patrick Vullo a voulu préparer cette visite de la mine : le cadenas avait disparu, la grille était ouverte. Le 6 février, Argilon a fait sa visite de comptage, les observateurs ont recensé une cinquantaine de rhinolophes (grands et petits) et quelques murins. Mais ils ont trouvé aussi des traces de pétards explosés ainsi qu’une cannette de bière... Et constaté aussi un éboulement de terrain au fond du boyau, dans la partie non sécurisée de la mine.

Des signes qui révèlent l’intrusion par des personnes non habituées à la pratique de la spéléologie et inconscientes du danger. Des effractions analogues ont été observées dans d’autres mines du Beaujolais, toutes aussi dangereuses.

Anciennes mines de Lantignié : des dépôts sauvages menacent le site

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?