AccueilACTUALITESTerritoiresProjet de ligne à grande vitesse Paris-Lyon : un passage par le Beaujolais retenu

Projet de ligne à grande vitesse Paris-Lyon : un passage par le Beaujolais retenu

Un pas de plus vient d'être franchi dans le dossier de la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Lyon.

ACTUALITESTerritoires Publié le ,

Une infrastructure titanesque destinée à éviter la saturation de la voie actuelle à l'horizon 2030 tout autant qu'à booster le développement du Centre de la France.

Le 4 février, Michel Fuzeau, préfet de région Auvergne et coordinateur du projet de ligne à grande vitesse Paris/Orléans/Clermont-Ferrand/Lyon (POCL), a réuni les membres du comité de pilotage à Clermont-Ferrand. Cette instance regroupe les co-financeurs des études et de la concertation : les cinq Régions concernées par le projet (Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Centre et Ile-de-France), SNCF Réseau (ex-RFF) et l'Etat. La réunion a officiellement mis fin "à la concertation préliminaire aux études préalables à l’enquête d’utilité publique". Au terme d'un débat public qui aura duré plus de deux ans, deux schémas "médian" et "ouest" se sont progressivement dégagés parmi les quatre proposés au départ. La réflexion va désormais se poursuivre à partir du seul scénario "médian", finalement retenu par les membres du comité de pilotage.

De novembre 2012 à décembre 2014, les ateliers techniques et citoyens ont permis d'approfondir de très nombreuses questions. Pour le comité, il en ressort les certitudes suivantes. Si les deux schémas offrent des garanties proches en terme d'aménagement du territoire et de qualité des dessertes, le scénario médian est plus performant en terme de doublement de la ligne existante. L'instance de pilotage évoque également des risques d'impacts moindres en matière d'environnement, ainsi qu'un coût socio-économique inférieur. "Le scénario médian apparaît ainsi le plus adapté pour atteindre le double objectif d'aménager le territoire et de doubler Paris-Lyon", peut-on lire dans le communiqué rédigé à l'issue du comité de pilotage. Parmi les six conseils régionaux impliqués, seul celui du Centre penche pour le scénario "ouest". "Les débats ont également porté sur la nécessité de prévoir l'arrivée de la ligne dans le cadre de l'amélioration du nœud ferroviaire lyonnais."

Sans surprise, l'arrivée vers Lyon est donc prévue après la traversée du sud beaujolais, sans qu'il soit pour l'heure possible de déterminer précisément quels secteurs seraient impactés. Ce sera d'ailleurs tout l'enjeu des prochaines années. Le dossier va désormais entrer dans le vif du sujet avec le lancement d'études pour déterminer un tracé de plus en plus précis (lire ci-dessous). Avec la définition progressive du sillon, certaines communes pourront souffler quand d'autres verront l'étau se resserrer. Si le projet de nouvelle LGV Paris-Lyon a déjà pris un certain retard sur le calendrier de départ, il n'en demeure pas moins sur les rails.

Julien Verchère

Toutes les informations sur le projet sur le site internet dédié : www.rff-pocl.fr

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?