AccueilProjet de Geopark en Beaujolais : le dossier nouveau est déposé

Projet de Geopark en Beaujolais : le dossier nouveau est déposé

Le dossier de candidature du Beaujolais au label UNESCO global Geopark va être bientôt examiné.
Projet de Geopark en Beaujolais : le dossier nouveau est déposé
SMB. - L'obtention du label pourrait être soumise au vote au printemps 2018.

Publié le ,

Après de longues semaines à retravailler sa candidature, le Syndicat mixte du Beaujolais, porteur de la démarche Geopark en Beaujolais, a enfin pu déposer son dossier (et ses nombreuses annexes) auprès du Comité national des geoparcs de France, qui le transmettra ensuite à l'UNESCO.

"L'intégration du label Geopark à l'UNESCO en novembre 2015 est une excellente nouvelle en matière de notoriété, même si elle implique, pour les territoires en cours de labellisation comme le Beaujolais, de devoir re-candidater à l'automne 2016", indique le Syndicat mixte du Beaujolais.

C'est au printemps que sera décidé, si une nouvelle expertise de terrain est missionnée (entre le 1er mai et le 15 août 2017).

S'en suivra, en septembre, une réunion du Conseil des Geoparks UNESCO qui émet un avis sur les candidatures (au vu de l'analyse des dossiers et des rapports des évaluateurs). En fonction de cet avis, l'obtention du label pourrait être soumise au vote des Etats membres de l'UNESCO lors de l'assemblée générale, au printemps 2018.

Pendant toute la durée de ce processus, la démarche Géopark se poursuit avec son plan d'actions comme et entre autres, l'aménagement des sites (Chessy-les-Mines, Bagnols, Chiroubles etc.) les actions pédagogiques, le développement des actions touristiques et économiques, la communication et les partenariats.

Voir aussi notre édition papier du 17 novembre.

Laurence CHOPART

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?