Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Pommiers : une villa gallo-romaine sous Viadorée? !

le - - Pierres dorées

Pommiers : une villa gallo-romaine sous Viadorée? !
(D.R.)

En empruntant la D306 en direction de Villefranche, vous aurez toutes les chances d'apercevoir sur votre gauche de nombreux travaux s'étalant sur plusieurs centaines de mètres, au lieu-dit de Bel-Air, à Pommiers.

Si les bulldozers et les tracto-pelles attestent de l'aménagement du pôle économique Viadorée qui sortira de terre en 2017, certains creusent la terre pour une toute autre raison : un vaste bâtiment, qui s'apparenterait à une villa gallo-romaine, se trouvait à cet endroit, des siècles et des siècles auparavant.

Du diagnostic routinier…

Aucun vestige n'aurait été sorti de terre si l'on n'avait pas décidé de construire à cet endroit. En effet, c'est l'aménagement du pôle économique Viadorée, dont est chargé la SERL, qui a donné lieu à ces fouilles. Car qui dit constructions, dit diagnostic. Et c'est l'Institut national de recherche en archéologie préventive (INRAP), qui, début  2013, s'est chargé de cette mission en creusant des tranchées dans le sol afin de sonder les lieux. A la découverte des premiers vestiges, l'organisme public a déclaré le diagnostic positif, a délimité l'espace à fouiller, le temps alloué à cette opération, et a lancé un appel d'offre. Appel d'offre auquel a répondu, en novembre 2013, Archeodunum, société suisse d'archéologie opérant également en France. Les fouilles ont été financées par les communes d'Anse et Pommiers, ainsi que par la communauté de communes.

… A la découverte archéologique

Dès le 20 janvier, ce sont six archéologues qui se sont attelés à la tâche pour une durée de six mois de fouilles.
Et plus les fouilles avancent, plus cette découverte se révèle importante, de par son état de conservation et de par son étendue. Damien Tourgon, responsable d'opérations, nous explique : "Nous avons, au fil de nos opérations, découvert les fondations d'un vaste bâtiment datant du début du premier millénaire. Peut-être une villa gallo-romaine". Pour cela, plus de 18?000?m3 de terre ont été décapés. "Certains murs ont même survécu aux siècles et tiennent encore debout sur près de 40 cm?!", s'enthousiasme-t-il. Devant l'ampleur des fouilles, l'équipe d'archéologues est passée de six à douze personnes. "On s'est rendu compte de l'étendue de la villa et nous avons dû mettre davantage d'archéologues à l'œuvre pour tenir les délais", confie-t-il. Et ils n'étaient pas au bout de leurs surprises?: "Nous avons découvert à l'intérieur de la demeure ce qui s'apparente à des thermes, où encore des chais où l'on foulait le raisin, révèle Damien Tourgon. C'est beaucoup d'émotion. On ne tombe pas sur des vestiges de cette ampleur tous les jours." Damien Tourgon et ses hommes ont jusqu'au 27 juin pour finir les fouilles, photographier les vestiges et les dessiner. Après, et au grand désarroi des amoureux d'histoire, les travaux de construction reprendront et enseveliront  à nouveau ces trésors de notre histoire.

Léo Roynette




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer