AccueilACTUALITESFaits divers / JusticePlus d'espoir pour les Beaujolais disparus au Népal

Plus d'espoir pour les Beaujolais disparus au Népal

Si leur mort n'a pas été officiellement confirmée, les proches des six disparus français à Langtang n'ont plus le moindre espoir. Après l'angoisse et les recherches incessantes, est venu le temps des pleurs et du recueillement.

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Si leur mort n'a pas été officiellement confirmée, les proches des six disparus français à Langtang n'ont plus le moindre espoir.

Après l'angoisse et les recherches incessantes, est venu le temps des pleurs et du recueillement. Les familles des six disparus français qui effectuaient un trek au nord de Katmandou n'ont plus d'espoir de retrouver leurs proches en vie. "On les cherchait dans le Langtang alors qu'ils étaient déjà dans les étoiles. Douleurs immenses. Merci à tous", a notamment posté le frère de Dorian Curmi sur les réseaux sociaux. "Merci à tous de nous avoir permis de déplacer des montagnes... Hélas, pas celle qui aura eu raison d'eux", a pour sa part posté l'une de ses amies sur sa page Facebook.

Officiellement, les six Français sont toujours portés disparus, au même titre que leurs cinq accompagnateurs népalais. Mais les chances de les retrouver en vie semblent désormais nulles.

GIGANTESQUE EBOULEMENT

Selon le Ministère des affaires étrangères, le "groupe Dutrève" se serait trouvé au moment du séisme dans un bâtiment emporté par un gigantesque éboulement. Ils auraient d'ailleurs été aperçus par des témoins au cœur du village de Langtang quelques minutes avant la catastrophe.

Les scènes décrites par les premiers journalistes français à avoir atteint les lieux, dix jours après le drame, sont d'ailleurs équivoques. "France2 est la première équipe de TV à arriver à Langtang. Le village n'existe plus. #desolation #Nepal", a décrit Nicolas Bertrand sur son compte Twitter mardi. L'intégralité des 300?maisons a été ensevelie par les avalanches et glissements de terrain. "Le village de Langtang n'est plus que poussière", indique pour sa part un journaliste d'Europe 1.

La montagne serait littéralement tombée sur le village, de plusieurs milliers de mètres de hauteur. Des témoins racontent que certains secteurs sont recouverts de dizaines de mètres de terre et de pierres. Dans un tel contexte, les recherches sont complexes. De nombreux corps ont toutefois déjà été retrouvés, dont certaines dépouilles de touristes étrangers. Les procédures d'identification sont en cours.

100 corps rapatriés à Katmandou étaient ainsi en cours d'examen en milieu de semaine, l'agence de trek "Trinetra adventure" (celle choisie par le groupe Dutrève) confirmant sur son site internet qu'elle participait aux opérations. Les corps du guide et d'un accompagnateur népalais ont été identifiés.

Si les décès des six Français étaient confirmés, la région aurait payé un très lourd tribut à la catastrophe. Dorian Curmi (24?ans) réside à Villefranche. Sa compagne Julia Merle (23?ans) est originaire de Belleville. Outre le jeune couple, les autres membres du groupe disparu ont aussi un lien étroit avec le Beaujolais Val de Saône. Oncle et tante de Julia Merle, René Dutrève (53?ans) et Florence Dutrève (52?ans) sont les enfants de Georges Dutrève, maire de Belleville de 1983 à 1995 et ancien conseiller général. Guillaume Dutrève (27 ans) et Julia Merle sont des petits-enfants de l'ancien élu. Irène Dubouloz (75?ans) est quant à elle une amie des Dutrève.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?