AccueilSPORTSAutres sportsPlein gaz pour la 2e Montée des Sarmentelles

Plein gaz pour la 2e Montée des Sarmentelles

Comme en 2019, l'ASA Beaujolais organise la finale de la Coupe de France de la montagne les 24, 25 et 26 septembre. Un évènement qui marque, traditionnellement, la fin de saison et devrait offrir un sacré spectacle.
Plein gaz pour la 2e Montée des Sarmentelles
Photo : Nicolas Millet Photography - Marcel Sapin au volant de sa Tatuus

SPORTSAutres sports Publié le ,

Un public de passionnés, des bolides venus des quatre coins de l'Hexagone, tous prêts à vrombir... A première vue, le spectacle que promet la deuxième finale de la Coupe de France de la montagne disputée en Beaujolais a de quoi faire saliver plus d'un amateur de sport auto. Et ça n'est pas Gilles Mondésir qui dira le contraire. "Forcément, on est très impatient de renouer avec ce beau rendez-vous, indique le président de la ligue Rhône-Alpes. Déjà en 2019, la fête avait été très réussie pour tout le monde, que ça soit les spectateurs, les concurrents et les différentes ligues que l'on accueille. La fédération s'était d'ailleurs montrée très satisfaite du résultat."

Mais, pour que la mayonnaise prenne à nouveau cette année, il a fallu réunir la crème de la crème des pilotes pour cette Montée des Sarmentelles 2.0, qui se disputera dès demain sur les 3,2 km de pente du col de Crie. Pas un souci pour Gilles Mondésir. "Cette année encore, il y aura de très bons concurrents, venus de toute la France, au départ. Notamment au sein de la ligue de Franche-Comté qui aura pas mal de gros clients pour la victoire."

L'ASA Beaujolais bien représenté

Côté rhônalpin, les prétendants seront aussi au rendez-vous. A l'ASA Beaujolais notamment où la légende sur roues, Marcel Sapin, devrait, encore une fois, faire figure de favori au volant de sa Tatuus. Autre pilote à surveiller, Christophe Demare, deuxième en FN/3 en 2019 et figure de proue de l'ASAB qui espère, cette année, mener sa toute nouvelle Mitjet le plus loin possible, même si son principal objectif restera de "prendre du plaisir".

Bernard Delorme, Rémi Mabillon, Alain Perraud, Alain Sapin, Flavien Rognon et Alexandre Rognon tenteront, eux aussi, de porter haut les couleurs beaujolaises.

Au volant de sa Tatuus, Marcel Sapin porte les espoirs de la team beaujolaise. Photo : Nicolas Millet Photography

Qui pour succéder à Thomas Chavot ?

Mais Rhône-Alpes aura aussi d'autres arguments à faire valoir, à commencer par le prodige d'Ambérieu-en-Bugey, Maxime Dojat, vainqueur du trophée FFSA Meilleur jeune production sur le CFM en 2020. A suivre également, Emeline Breda, seule femme de la ligue à s'être qualifiée pour cette Montée des Sarmentelles.

Les autres régions auront, aussi, de sérieux arguments à faire valoir ce week-end. Au rang des favoris, Etienne Pernot avec sa Tatuus, deuxième en 2019, Fabrice Flandy, ou encore Steeve Gerard au volant de sa Dallara F312. Il y aura tout de même un grand absent, Thomas Chavot, grand vainqueur du scratch lors de la première édition. Alors, qui pour lui succéder ? Verdict dimanche, en fin d'après-midi.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?