AccueilACTUALITESFaits divers / JusticePlan d’eau du Colombier : coups de chaud pour les baigneurs

Plan d’eau du Colombier : coups de chaud pour les baigneurs

Cette année, les incivilités et nuisances se multiplient au plan d’eau du Colombier à Anse. Riverains, associations et gendarmes souhaitent une amélioration rapide de la situation.
Plan d’eau du Colombier : coups de chaud pour les baigneurs
Martine Blanchon

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le , Alix Voyer, Martine Blanchon, Zoé Besle

Les Ansois se sentent de plus en plus en insécurité à cause de l’augmentation des nuisances et des agressions au plan d'eau du Colombier, de plus en plus fréquenté en raison de températures qui ne cessent de grimper. Des navettes gratuites assurent le transport entre la métropole de Lyon et le lac d'Anse. De fait, entre 50 et 200 jeunes, âgés de 14 à 17 ans et venant des quartiers de Lyon, Bron et Rillieux multiplient les agressions et incivilités au plan d’eau de Anse.

Ces attaques obligent les gendarmes à intervenir : samedi 11 juin, un couple a été agressé à la sortie de leur voiture. "Les jeunes ont frappé sur leur voiture. Une bousculade a eu lieu et l’homme s’est donc blessé. Un loueur de pédalos a été agressé pour une caution ou une restitution et ils ont mis le feu à une haie près de la gare, énumèrele capitaine de gendarmerie de Villefranche David Berthaire. Les jeunes ont également pillé le carrefour market d'Anse : les gendarmes ont été contraints de surveiller le carrefour market, mobilisant quatre officiers en plus. "Il est impossible de mobiliser davantage d’officiers, il y a d’autres affaires en cours".

Après avoir tenté de frauder le train -les dernières navettes grauites étant parties – les jeunes se sont dirigés vers la gare en quête d'un moyen de transport. Les gendarmes ont dû les accompagner durant leur voyage dans un bus affrété spécialement pour les ramener chez eux, « les adolescents se battaient dans les bus et ont tenté d’ouvrir les trappes pour accéder au toit du bus, précise-t-il. Les cités de Lyon, la Duchère et Bron sont beaucoup plus calmes qu’avant car les jeunes se regroupent au plan d’eau d’Anse. Malgré leurs nuisances, ils restent respectueux envers les gendarmes, il n’est pas possible d’être trop ferme avec eux car ce n’est pas la politique que nous souhaitons mener"

Une situation qui pourrait empirer

Les gendarmes craignent une recrudescence des incivilités du fait des prochaines vacances scolaires."Le plan d’eau sera ouvert tous les jours, ce qui signifie que les jeunes auront l’occasion de s'y retrouver plus régulièrement. »

Du côté de la municipalité, un communiqué a été publié par rapport aux différents incidents des dernières semaines."En ce début de la 15ème saison d’ouverture de la plage du Colombier, caractérisée par une vague de chaleur sans précédent à cette période, nous avons pu constater une fréquentation familiale importante, en quelques jours, plus de 12 000 personnes ont profité d'un cadre agréable dans le respect, leurs témoignages nous donnent la volonté de poursuivre notre action", constate la municipalité, qui note une demi-douzaine d’incidents "largement médiatisés" depuis le début de la saison. chacune de ces occasions, des interventions de maintien de l’ordre, assurées par la gendarmerie nationale, ont été efficaces et méritent félicitations et respect".

Dans ce communiqué, la municipalité affirme qu'elle n'est"pas demandeuse, ni informée, ni financeuse, ni favorable à la politique lyonnaise mise en place par le Sytral de favoriser par des navettes gratuites la venue groupée de jeunes mineurs de la Métropole". Depuis début juin, la ville d'Anse a mis en place des moyens importants à chaque jour d’ouverture : "40 plagistes, 15 élus bénévoles mobilisés, des maitres-nageurs sauveteurs, la Police Municipale etc…".

La Municipalité indique être en liaison permanente avec la gendarmerie pour ce qui relève des incivilités et/ou du maintien de l’ordre. Elle attend "avec impatience" que les aménagements du port de Plaisance, avec sa zone touristique et économique, sécurisent l’accès et le secteur. Pour cela, elle interpelle une nouvelle fois le Syndicat Mixte du Bordelan et les nombreux services de l’Etat et de tutelle pour que ce dossier de réalisation aboutisse au plus vite.

Insuffisant pour les riverains et l'Association agréée de pêche et protection des milieux aquatiques (AAPPMA) Saône et Azergues qui a lancé, ce mardi 14 juin, une pétition sur le site change.org, afin de mobiliser la population contre les problèmes qui touchent la commune.

Anse : une pétition contre les incivilités du plan d'eau du Colombier

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?