AccueilAINPlaine de l'Ain : Emilie Brot, nouvelle directrice générale pour le PIPA

Plaine de l'Ain : Emilie Brot, nouvelle directrice générale pour le PIPA

Le 1er juillet 2022, Emilie Brot prendra la direction générale du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (Pipa). Elle succède à Hugues de Beaupuy qui fait valoir ses droits à la retraite.
Emilie Brot sera la directrice générale du PIPA le 1er juillet 2022.
© SMPIPA - Emilie Brot sera la directrice générale du PIPA le 1er juillet 2022.

AIN Publié le ,

Quelques semaines après avoir fêté son 39ème anniversaire, Émilie Brot abordera une nouvelle étape dans sa carrière, en s’installant sur le fauteuil de directrice générale du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (Pipa). Déjà directrice adjointe depuis 2018, elle en prendra les commandes à partir du 1er juillet prochain, au lendemain du départ à la retraite d’Hugues de Beaupuy.

Emilie Brot : une spécialiste du développement des entreprises

Une marche de plus dans l’ascension de cette ardéchoise, qui a débuté son parcours professionnel à Lyon en 2005, sitôt son Master commerce international en poche, en intégrant ERAI, bras armé de la région Rhône-Alpes pour assurer le développement international des entreprises.

Après trois années passées en travaillant sur le volet attraction d’investisseurs, elle quitte l’Hexagone. Mais pas ERAI. "J’ai rejoint le bureau de Montréal", souligne Emilie Brot. Là encore, elle reste trois ans, avant de rentrer en France et de s’installer sur la plaine de l’Ain.

Nommée responsable développement, Émilie Brot se concentre sur la prospection, l’implantation et l’accompagnement des nouvelles entreprises.

De directrice adjointe à directrice générale du PIPA

En 2018, avec sa nomination au poste de directrice adjointe, Émilie Brot élargit non seulement son champ de compétence, en commençant à travailler sur les volets aménagement, environnement, gestion d’équipements publics…, mais elle se prépare également à candidater pour la succession d’Hugues de Beaupuy. Une suite presque naturelle, qu’elle envisage aujourd’hui avec enthousiasme.

Les défis seront nombreux, à commencer par l’adaptation aux dernières évolutions réglementaires sur la zéro artificialisation des sols, mais la nouvelle directrice générale est prête à les relever.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?