AccueilAINÀ voir à Bourg-en-Bresse : la peinture "Troubadour" selon le Monastère de Brou

À voir à Bourg-en-Bresse : la peinture "Troubadour" selon le Monastère de Brou

La nouvelle exposition du Monastère royal de Brou étudie les moments importants qui ont marqué les XV° et XVI° siècles des anciens Pays-Bas bourguignons. Elle explore les vies mouvementées des souverains façon "Amour, gloire et beauté".
Joseph Lies, La cour de Marguerite d'Autriche, huile sur toile, vers 1854, coll. Musées de Verviers
© J. Spitz - Joseph Lies, La cour de Marguerite d'Autriche, huile sur toile, vers 1854, coll. Musées de Verviers

AIN Publié le , Brigitte ROUSSEY

La quarantaine d’œuvres présentée dans cette nouvelle exposition au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, Amour, Guerre et Beauté, des Ducs de Bourgogne aux Habsbourg, de style "troubadour", illustrent un courant artistique qui est né au début du XIX° siècle et qui a préfiguré le Romantisme.

Histoire d'un troubadour

Les artistes et les écrivains "troubadours" ont repris des sujets traités au Moyen-Âge en les idéalisant tout en insistant sur le pittoresque. Ils rejettent le rationalisme néo-antique de la Révolution en se tournant vers un passé chrétien glorieux.

Le terme "troubadour" a été employé dès la fin du XIX° siècle pour des œuvres réalisées sous l’Empire (1805-1815) et surtout sous la Restauration (1815-1830). Ce style, appelé aussi néo-gothique, rompt avec le goût néo-classique dominé en France par le grand peintre David et par la parution du Génie du Christianisme de Chateaubriand qui a incité les artistes à se tourner vers la religion chrétienne.

Les peintures dites "troubadour", généralement de petit format, sont à mi-chemin entre la peinture d’histoire et la scène de genre. Elles ne décrivent pas les grands évènements de l’histoire mais plutôt des anecdotes édifiantes dans une mise en scène très théâtrale, décrite avec une touche le plus souvent lisse.

Ce style qualifié de "troubadour" en peinture et de néo-gothique en architecture et pour les arts décoratifs, se différencie aisément de l’art médiéval bien que parfois l’authentification peut être difficile.

Au Monastère royal de Brou : un parcours chronologique

Le parcours chronologique de l’exposition s’attache à représenter les grands personnages de l’époque médiévale comme Marguerite d’Autriche, fille de Maximilien de Habsbourg ou Marie de Bourgogne, toutes deux à l’origine de la construction du monastère royal de Brou (1506-1532).

Les premières œuvres exposées relattent le règne de Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne (2e moitié du XIVe siècle), tandis que l’exposition se termine avec l’arrivée au pouvoir de Charles Quint, l’un des plus puissants souverains européens et grand rival de François 1er.

Six séquences ponctuent la visite et présentent un bel ensemble de peintures, de sculptures et d’œuvres sur papier qui proviennent de collections publiques et privées européennes.

Des œuvres significatives

Au fil des salles notons quelques œuvres significatives comme l’Assassinat del’évêque de Liège 1829 d’Eugène Delacroix – Le Naufrage de Charles Quint 1824 de Pierre Nolasque Bergeret – de Louis Ricquier : Quentin Durward, Louis XI et Isabelle de Crove 1844 – Spectacle de marionnettes à la Cour de Marguerite d’Autriche 1892, de Willem Geets – d’Auguste Mathieu : François 1° visitant l’église de Brou 1843 ou encore Marie de Bourgogneà la chasse au faucon 1839-44, une sculpture de Jean-Auguste Barre, et bien d’autres œuvres qui, toutes, regardent vers le passé.

Aujourd’hui le style "troubadour" est encore peu connu. Tourné vers le registre de la sensibilité, l’ensemble des œuvres présentées préfigure la peinture romantique en anoblissant des sujets qui auraient pu être classés dans la peinture de genre. Une exposition intéressante qui remet au goût du jour des œuvres un peu oubliées, à découvrir au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse.

Jusqu’au 26 juin 2022, Monastère royal de Brou
Billeterie de l'exposition
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?