AccueilACTUALITESPolitiquePaul Bacot : "On exige beaucoup des élus"

Paul Bacot : "On exige beaucoup des élus"

La fonction d'élu(e) manque souvent de visibilité pour les citoyens, quelle est votre analyse sur cette question ? "Certaines fonctions sont plus connues que d'autres et bien identifiées comme celle de maire.

ACTUALITESPolitique Publié le ,

La fonction d'élu(e) manque souvent de visibilité pour les citoyens, quelle est votre analyse sur cette question ?

"Certaines fonctions sont plus connues que d'autres et bien identifiées comme celle de maire. Par contre, les députés européens élus dans de grandes circonscriptions empêchent les liens plus directs avec les citoyens. Il y a très certainement une différence entre la fonction et le titulaire de la fonction : un conseiller général peut être connu mais pas son rôle exact. Autre paramètre à prendre en compte : beaucoup de citoyens pensent que les autorités politiques ont de moins en moins de prise sur l'économie et la vie quotidienne en général à cause de la mondialisation et de la libéralisation. La multiplication des niveaux, départements, régions, intercommunalités, ne facilite pas non plus le rapprochement entre les deux parties."

La demande d'exemplarité est de plus en plus forte également, et c'est à tout à fait légitime…

"Oui mais les demandes des citoyens sont contradictoires ! D'un côté ils souhaitent que les élus soient plus proches d'eux, que ce soient des gens qui leur ressemblent et d'un autre côté ils exigent beaucoup de choses?: grande disponibilité, attention, quantité de travail, haut niveau d'instruction, réponses rapides à leurs demandes. On exige des élus d'être communicateurs, experts, entrepreneurs, etc. Ils sont donc forcément sur un registre différent.
On observe donc une tension entre les deux demandes."

Les affaires qui peuvent toucher certains élus au niveau local et au niveau national ne facilitent pas le rapprochement et contribuent à leur décrédibilité, est-ce votre avis également ?

"Cela devient difficile pour eux d'échapper aux caméras et aux micros dès qu'ils deviennent un peu connus. Avec les moyens d'information dont nous disposons aujourd'hui, tout se sait très rapidement. Les élus sont jetés en pâture ! La question de la transparence effectivement fait partie des exigences de la part des citoyens."

Quelles sont les pistes à explorer pour resserrer l'écart entre les citoyens et la classe politique??

"On peut penser qu'une simplification du système pourrait rendre les fonctions plus lisibles, plus compréhensibles. L'élection des conseillers généraux sauf en milieu rural n'intéresse pas grand monde. Supprimer l'échelon du Conseil général, renforcer les intercommunalités est en réflexion actuellement. Mais il faut que ces dernières correspondent à quelque chose. Celle de Villefranche aurait dû être encore plus élargie. Quant à la fusion des régions cela ne changera pas grand chose sur la visibilité du pouvoir régional. En ce qui concerne le non-cumul des mandats, les attentes sont contradictoires : les citoyens veulent un maire disponible pour eux et en même temps le maire qui est aussi député a un réseau. Celui-ci "profite" aux citoyens. Je pense d'ailleurs qu'il faudrait mieux utiliser le terme "association de mandat" plutôt que parler de cumul de mandats."

Propos recueillis par Laurence Chopart

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?