AccueilSPORTSCyclismeParis-Nice : Molard, Barguil, Gallopin... Ils ne garderont pas tous un bon souvenir du mont Brouilly

Paris-Nice : Molard, Barguil, Gallopin... Ils ne garderont pas tous un bon souvenir du mont Brouilly

Les coureurs français reviennent sur ce contre-la-montre inédit entre Beaujeu et le mont Brouilly.
Paris-Nice : Molard, Barguil, Gallopin... Ils ne garderont pas tous un bon souvenir du mont Brouilly
Tony FONTENEAU

SPORTSCyclisme Publié le ,

Rudy Molard, régional de l'étape et 18e de l'étape : "C’était dur, vraiment dur. Mon objectif c’était rentrer dans les 30 (NDLR : il est 22e au final) pour pouvoir finir dans les 10 à Nice, ce qui serait extraordinaire. Je n’ai jamais fait ça sur une course d’une semaine. Et courir à domicile, même si je n'habite plus dans la région, c'était très motivant. Je savais qu’il y allait avoir du monde pour m’encourager. J’avais quand même la pression. Mais finalement je ne m’en tire pas trop mal alors je suis content."

Warren Barguil, 51e de l'étape, à 1'47'' du vainqueur : "C'est une grosse déception. Dans mon ascension, un gendarme s'est mis en plein milieu de la route ce qui m'a fait aller dans une impasse. J'ai du faire demi-tour et là ça me coûte plus de dix secondes. Et après je perds complètement pied. Je suis très déçu."

Tony Gallopin, troisième de l'étape et deuxième du classement : "Je fais un super chrono. Ça confirme le travail que j'ai fait depuis quelques temps. Paris-Nice, c'est mon objectif numéro 1 pour ce début de saison. Je suis toujours dans le coup et je n'ai pas dit mon dernier mot."

Arnaud Demare, maillot jaune au départ à Beaujeu : "C'est la première fois que je pars d'un chrono en dernier. C'était très plaisant, tout le monde criait mon nom. J'avais de bonnes jambes mais ces ascensions ne sont pas faites pour moi."

Tony Fonteneau

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?