AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleOdenas : la gestion de l'eau de source au centre des questions

Odenas : la gestion de l'eau de source au centre des questions

À la suite d'une réunion d'un comité consultatif début juillet, le conseil municipal réfléchit à des solutions pour économiser l'eau de source, utilisée pour l'arrosage des massifs de la commune.
Odenas : la gestion de l'eau de source au centre des questions
David Duvernay - L'eau de source du lavoir à Brouilly.

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le ,

Le 5 juillet, un comité consultatif composé d'élus de la municipalité et d'habitants de la commune s'était réuni pour aborder la gestion, l'optimisation et la préservation de la ressource en eau. L'occasion d'évoquer l'hydrologie du Beaujolais et la gestion de l'eau par les syndicats. Mais aussi et surtout l'épineuse problématique de l'utilisation de l'eau de source, en l'occurrence celle du lavoir de Brouilly (volume de 4 m3, 240 litres par heure, soit 16 heures pour le remplir) pour l'arrosage des fleurs et massifs de la commune.

Comme l'a précisé, Bernard Philippe, adjoint à la voirie et sécurité, réseaux - environnement et développement durable, à l'occasion du conseil municipal de ce lundi 11 juillet, pas loin de 6m3 d'eau sont consommés par semaine, pour deux arrosages hebdomadaires. "Et cela représente plus de six heures de travail d'arrosage", complète-t-il.

Captage des eaux de pluie

Lors de ce comité consultatif, les personnes présentes s'étaient accordées sur la nécessité d'une meilleure gestion de l'eau, et l'important de trouver des solutions pour l'économiser. Selon Bernard Philippe, plusieurs propositions ont été faites, dont deux principales. En premier lieu, l'utilisation des eaux issues de la station d'épuration, seulement contrainte par la législation actuelle en France.

La seconde solution concerne le captage des eaux de pluie, réalisable par tous les acteurs, autant du privé que du public. Lundi soir, les élus ont donc réfléchi à la possibilité d'installer une cuve de stockage, à proximité de la salle des fêtes, la surface de la toiture étant suffisamment importante. Cette option dépendra des capacités budgétaires de la municipalité, "les travaux étant susceptibles d'être subventionnés", a ajouté Bernard Philippe. En outre, dans ce contexte de changement climatique, les élus réfléchiront aux lieux de fleurissement, ainsi qu'aux types d'espèces à privilégier, "des arbustes plus résistants, qui perdurent dans le temps, avec des feuillages panachés".

D'autres dossiers abordés

Lors du dernier conseil municipal ce lundi, la maire Evelyne Goeffray et les élus ont fait le point sur d'autres dossiers. Comme indiqué dans ces colonnes (édition du 30 juin), le permis de construire de la future halle a été déposée, tandis que l'étude des sols est en cours. La buvette des boules, qui fait l'objet de plusieurs aménagements sera opérationnelle pour la brocante nocturne du comité de jumelage, samedi 23 juillet. Enfin, Evelyne Geoffray a confirmé et regretté la fermeture d'une classe pour la prochaine rentrée scolaire (quatre classes).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?