Fermer la publicité

Nouvelle intercommunalité : c'est pour 2014

le - - Territoires

Nouvelle intercommunalité : c'est pour 2014
Avec l'approbation du conseil municipal concernant le périmètre de la nouvelle intercommunalité à laquelle appartiendra Villefranche, le projet de la future structure a franchi un nouveau cap. Il regroupe vingt et une communes.

Depuis des mois le schéma départemental de coopération intercommunal mobilise, interpelle et interroge parfois les élus des différentes communes concernées par ce nouveau périmètre.

Si 2013 sera l'année de l'élaboration précise du projet, une nouvelle étape a été franchie lundi par le vote des élus qui se sont prononcés en grande majorité pour ce nouveau périmètre. "Soumis à un arrêté préfectoral, nous devions nous prononcer avant le 10 décembre, précise Bernard Perrut. La ville de Villefranche est prête à une refondation, pas en conquérant mais en étant au cœur de ce nouveau territoire, c'est une évolution importante, ajoute-t-il. Cette nouvelle intercommunalité permettra entre autres de mutualiser des moyens et de prévoir de nouveaux équipements."
Le schéma territorial comprendra vingt et une communes, soit celles de la CAVIL (Villefranche, Gleizé, Arnas, Limas), les Communautés de communes Beaujolais Nizerand Morgon, Beaujolais Vauxonne ainsi que les communes de Jarnioux, Ville-sur-Jarnioux, Liergues et Jassans-Riottier. Il sera applicable dès janvier 2014. Jusqu'à cette date, les élus des différentes communautés de communes seront appelés à concocter le projet en s'appuyant sur une charte communautaire dont les premiers contours ont été présentés lors de la séance publique. "Les compétences,  seront listées, indique Bernard Perrut. La gouvernance et les aspects financiers devront également être soumis à la discussion."
"En 2013, nous poursuivrons nos réflexions pour élaborer des choix avec les autres communes", ajoute Jean Picard, satisfait que ce projet de périmètre voit le jour car selon l'élu, "ce regroupement permettra d'être compétitif dans le domaine industriel et de la viticulture, de développer nos attraits touristiques, etc."
Ce nouveau périmètre n'a pas emporté l'approbation de tous les élus. Alain Galland et Danièle Lebail (Front de gauche) ont voté contre. "Nous sommes appelés à voter pour le périmètre avant de connaître le projet, on fait les choses à l'envers !" Sur cet argument, ils sont rejoints par Pascal Ronzière (opposition droite) qui lui a voté pour, malgré des inconnues comme  les impacts fiscaux.
"J'aurais souhaité une intercommunalité qui s'étende de Belleville à Anse", ajoute-t-il. Les élus socialistes ont voté pour "même si le texte fondateur est un peu pauvre, il y a des avancées", fait remarquer Luc Beauvalet. Benoît Froment (opposition)  votera pour en regrettant également que le périmètre ne soit pas plus élargi.

Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer