Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Nouvelle agglomération : les prémices du changement

le - - Ça bouge dans l'agglo

Nouvelle agglomération : les prémices du changement
(© Franck Chapolard)

Par arrêté inter-préfectoral des préfets du Rhône et de l'Ain, la fusion de la Communauté d'agglomération de Villefranche, des Communautés de communes Beaujolais Vauxonne et Beaujolais Nizerand Morgon, avec intégration des quatre communes de Liergues, Jarnioux, Ville-sur-Jarnioux et Jassans-Riottier, a été prononcée avec une date d'effectivité au 1er janvier 2014.

Dans le cadre de la préparation de cette fusion, un travail important est en cours sur l'approfondissement des compétences de cette future communauté d'agglomération.
De nombreuses réunions ont déjà lieu avec les maires et des commissions ont vu le jour autour de plusieurs thématiques (finances, petite enfance, vie économique, culture, etc.).
Parallèlement, plusieurs cabinets accompagnent ce travail?: un pour la partie finances, un autre pour l'administration et un troisième pour la synthèse du projet de territoire.

Les principales dates

Le premier conseil communautaire aura lieu le 7 janvier 2014. Quatre-vingt-dix conseillers communautaires y siégeront (il s'agit de celles et ceux qui sont en cours de mandat dans les vingt et une communes). "Le budget 2014 sera voté par ces conseillers mais des décisions modificatives pourront être prises en compte par le futur conseil sortant des urnes", souligne Jean Picard.  
En mai 2014 se tiendra le premier conseil communautaire de la nouvelle agglomération avec les soixante-deux conseillers élus au suffrage universel. "Pendant la période transitoire, de janvier à mai 2014, je ne pourrai régler que les affaires courantes, annonce le président de la CAVIL. Ce temps nous permettra de peaufiner les compétences de la future communauté d'agglomération."
Si toutes les décisions devront être validées lors de conseils communautaires programmés après mai 2014, quelques grandes tendances se dégagent. Elles émanent de réunions qui se tiennent avec les maires concernés.
Il n'y aura plus de compétence scolaire pour la CAVIL. Ainsi les écoles de La Chartonnière et Georges-Brassens seront gérées par la commune de Gleizé. Les établissements scolaires Bonthoux, Prévert, Montet et Chouffet seront de nouveau de compétence communale (Villefranche). "Cela ne change rien, ni pour les élèves, ni pour les parents", rassure Jean Picard.

La nouvelle agglomération récupère la petite enfance

Les crèches et les haltes-garderies seront gérées par la nouvelle agglomération Villefranche Beaujolais Saône. A celles de Villefranche, il faut ajouter trois autres structures : une implantée à Liergues, une autre à Cogny et une troisième à Jassans.
Des services vont s'étoffer comme celui des affaires économiques. "Plusieurs zones d'activité (Liergues, Jassans, Blacé, Arnas) pourraient trouver un intérêt commun par la mise en réseau d'artisans, de chefs d'entreprises afin qu'ils puissent mieux se connaître", fait remarquer Jean Picard. Un des objectifs sera d'installer de l'activité et par là même de l'emploi.  

Urbanisme : un des points d'inquiétude

Les premières réunions organisées avec les maires avaient révélé plusieurs points d'inquiétude comme les impôts. "On va récupérer la dette de la CAVIL", a entendu dire aussi Jean Picard. "Il a fallu rassurer les maires", dit l'élu.
Cette inquiétude s'est estompée au fur et à mesure des réunions.

Mais l'urbanisme est l'un des points les plus délicats.

"Normalement, nous devrions passer en PLUI (Plan local d'urbanisme intercommunal), délivre le président de la CAVIL. Mais les permis de construire seront signés par le maire. C'est lui qui décide en dernier lieu." Un service intercommunal pour gérer les permis de construire et les demandes de déclaration préalable devrait être mis en place dans la mesure où l'Etat n'assurera plus ce service.
"Il faut savoir qu'un PLUI permet de penser globalement une partie du territoire", fait remarquer Jean Picard.  
Une réflexion est menée également en ce qui concerne l'eau et l'assainissement. "Un des objectifs est d'obtenir le même prix de l'eau pour les vingt et une communes d'ici 2020", fait savoir le président de la communauté d'agglomération.

Nautile : davantage de scolaires

"Du côté du conservatoire, nous allons essayer d'avoir une certaine unité de travail dans l'enseignement musical entre le conservatoire et l'école de musique de Jassans", annonce le président. L'Office de tourisme va réunir les vingt et une communes et plusieurs équipements sportifs seront de compétence communautaire (gymnase du collège Utrillo de Limas, de Saint-Georges-de-Reneins, etc.). Quant au Nautile, déjà sous l'égide de la CAVIL, il devrait accueillir davantage de scolaires, ce qui devrait avoir pour conséquences une réduction d'horaires pour le public.
Toutes ces propositions seront validées par le nouveau conseil communautaire. En attendant les réunions se poursuivent.

Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer