AccueilSPORTSFCVBNational/Della Maggiore : "Rester sur notre lignée"

National/Della Maggiore : "Rester sur notre lignée"

Malgré le match nul du FCVB à Orléans la semaine passée, l'entraîneur est satisfait du contenu proposé par son équipe. Un effectif qui doit se mettre en mode Coupe de France, ce week-end, avec un déplacement sur la pelouse de Chaponnay (5e tour).
Le regard tourné vers la Coupe de France, ce samedi, pour Hervé Della Maggiore et le FCVB.
© Franck CHAPOLARD - Le regard tourné vers la Coupe de France, ce samedi, pour Hervé Della Maggiore et le FCVB.

SPORTSFCVB Publié le ,

Quelle analyse faites-vous de ce match nul acquis à Orléans ?

Dans le jeu, c'est notre match le plus abouti depuis le début de la saison. On retrouve du mouvement et du jeu combiné. C'est ce qu’on veut mettre en place depuis que je suis au club, mais qu’on retrouvait moins sur le début de saison. Avec de nouveaux joueurs qui se mettent dans le moule, ça devient intéressant. On concède des situations qu’on n’aurait pas dû concéder, mais l’ensemble est cohérent. Le contexte du terrain aide. A Orléans, c’est grand, avec une belle pelouse, on s’exprime souvent bien là-bas. L’adversaire a aussi rendu le match ouvert, ça jouait. Ça donne des espaces, mais on se les créait nous-mêmes aussi. Je nous ai notamment trouvé très performants au milieu.

Hervé Della Maggiore : "On a la volonté d'enchaîner"

D'avoir autant de leaders associés sur le terrain, est-ce synonyme de regain collectif ?

Ce sont des joueurs matures et intelligents qui savent qu’il ne faut pas s’affoler quand ça va moins bien et, à contrario, dans les bons moments qu’il n’y ait pas trop d’euphorie. Ils sont conscients qu’il faut être assez linéaire, qu’il faut bosser, être patient quand ça va moins bien, être intelligent pour encourager et emmener tout le monde avec eux. Dans le jeu ou en dehors. À Villefranche, il y a toujours de la vie en dehors, ils font pas mal de choses ensemble. Alors pas comme on faisait à notre époque, où ça finissait à point d’heure. Mais c'est un groupe qui aime rester ensemble. En déplacement, ça reste tard à table assis avant d’aller rejoindre les chambres. J'ai peu connu des mecs qui s’isolent sur les téléphones et restent dans leurs piaules.

M’Buyi a débloqué son compteur. Est-il enfin lancé ?

Malheureusement, il s’est fait mal à Orléans en première mi-temps. Il a pensé que ça allait passer. Mais je pense qu’il a presque aggravé la blessure. Il a une déchirure constatée en imagerie. Il ne sera pas là ce week-end et la semaine prochaine, probablement. Il faut que les jeunes apprennent à se connaitre. Ils n’écoutent pas forcément les signaux envoyés par leurs corps. Ils se pénalisent et l’équipe aussi, même si je comprends leur envie de jouer. Timothée Taufflieb s’est fait mal hier en séance, il a ressenti une petit douleur musculaire sur une extension. Ce n'est pas très grave, c'est sur une cicatrice plus vieille, mais on verra pour mercredi. Après, à part Santy Ngom et Medhy Guezoui, tout le monde apte. Clidis Da Silva va purger son dernier match de suspension et Ousmane Badji est aussi suspendu pour trois jaunes. Son apport ? Oui, il est bien mieux qu’en début de saison et a signé un bon match à Orléans.

Quel est votre avis sur les leaders que vous allez affronter ?

Concarneau, je les ai vus pas mal jouer. Ils font du Concarneau, du Le Mignan. Malgré quelques chamboulements, ça prend vite ses repères dans les principes chers à leur coach. Ils s’en sortent admirablement bien. C'est dans la lignée de la saison dernière. C'est toujours difficile à jouer. Avant ça, on aura Dunkerque, que j'ai moins vu jouer à part contre Châteauroux. Je vais m’y attarder. Il y a des joueurs d'un bon niveau individuel, avec des choses rodées par rapport à ce qu’ils veulent mettre en place défensivement. Ce sont des gros morceaux, c'est pas mal de les affronter maintenant. Mais il y a les tours de Coupe de France entre tous ces matchs. On ne va pas tout remettre à plat pour le match de demain. Il faut montrer qu’on monte encore en puissance. On doit rester sur notre lignée.

Un mot sur la Coupe de France avec le match à Chaponnay ?

Je prends cette équipe de Chaponnay-Marennes au sérieux. Je crains tout le temps ces matchs d’entrée en lice. Je ne les ai pas vu jouer, mais on a pris acte du contexte, du synthétique vieillissant et du bon coach qui propose des choses. Ce n'est pas à prendre à la légère. Je ne vais pas forcément lisser les temps de jeu sur ce match. On sera assez proches d’une équipe type. Il y aura des remplacements par rapport à Claudy ou Timothée. Maxime Blanc est de retour dans le groupe. On se doit de continuer à prendre des repères. On ne peut pas tout chambouler comme ça en début de saison, alors qu’on monte en puissance.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?