AccueilACTUALITESPolitiqueLégislatives / 8e circonscription : Nathalie Serre souhaite "une opposition constructive et vigilante"

Législatives / 8e circonscription : Nathalie Serre souhaite "une opposition constructive et vigilante"

Arrivée en deuxième position, avec sept points de retard sur Dominique Despras, la candidate des Républicains n'a pas dit son dernier mot.
Législatives / 8e circonscription : Nathalie Serre souhaite "une opposition constructive et vigilante"
© Facebook Nathalie Serre

ACTUALITESPolitique Publié le ,

Comme en 2017 avec Patrice Verchère, qu'elle a supplée durant son mandat de député, Nathalie Serre est arrivée en deuxième position du premier tour des législatives dans le 8e circonscription (21,97 %), avec cependant un écart de voix sur Dominique Despras plus important, en comparaison aux résultats de la dernière élection, il y a cinq ans donc. "Il y avait beaucoup d'incertitudes à l'aube de ce premier tour, mais je suis satisfaite d'être qualifiée pour le suivant", affirme-t-elle, confirmant que la partie nord de la 8e a voté "pour la personne", la sienne donc, et que "la zone sud a privilégié l'étiquette politique", soit la majorité présidentielle.

"Mais en arrivant en deuxième position, on peut aussi penser qu'on n'a pas fait tout ce qu'il fallait pour arriver en tête. Mais je suis contente de la mobilisation autour de nous. On sent une envie et un engouement sur le territoire, qui ne sait pas totalement traduit dans les urnes, notamment avec la Nupes qui a fait de bons scores. Mais je suis persuadé que je peux être la candidate élue au second tour".

Pour garder son siège à l'Assemblée nationale, Nathalie Serre sait qu'elle a un retard à combler sur son opposant. Son objectif : convaincre "les 72 % de votants qui n'ont pas choisi la majorité présidentielle. On veut rassembler les personnes qui ne veulent pas donner un blanc-seing à Emmanuel Macron. Sa majorité, on sait qu'il l'aura. Elle sera peut-être plus faible et il devra composer avec le Modem, Horizon et Agir Ensemble. Pour autant, il ne faut pas laisser une seule opposition, celle de l'extrême gauche. Il faut une alternative et je me positionne comme la candidate du territoire."

Des réserves de voix

Bénéficiera-t-elle des reports de voix de l'extrême droite, celles du Rassemblement national (16 %) et de Reconquête (5,56 %) ? Probablement, Antoine Dubois ayant appelé à faire barrage à Dominique Despras. "Chaque candidat fera ce qu'il voudra", répond Nathalie Serre, convaincue qu'elle a une carte à jouer aussi auprès des abstentionnistes du premier tour. "On va aller sur le terrain pour les convaincre et travailler. Tout ce que je souhaite, c'est une opposition qui soit constructive et vigilante".

Pour séduire à quelques jours du second scrutin, elle met en avant son profil de candidate du territoire."Pendant deux ans, j'ai montré ce que je savais faire pour aider le territoire et faire remonter ses enjeux à l'Assemblée nationale. J'ai été présente pour tous les habitants de la 8e circonscription, et pas de manière partisane".

Au contraire de Dominique Despras, elle ne met pas en avant des thèmes de campagne, "n'étant pas dans la majorité", profitant de cette question aussi pour tacler Emmanuel Macron. "On ne sait pas sur quoi se base son programme", glisse-t-elle. Ce mercredi après-midi, au cœur des Pierres dorées, là où Nathalie Serre n'est pas arrivée en tête dans plusieurs communes, Laurent Wauquiez est venu lui apporter son soutien.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?