AccueilACTUALITESPolitiqueNathalie Serre, la victoire modeste

Nathalie Serre, la victoire modeste

En ballotage défavorable après le premier tour, comme son prédécesseur en 2017, la candidate sortante a réécrit l'histoire et conservé son siège à l'Assemblée nationale pour cinq nouvelles années.
Nathalie Serre, la victoire modeste
David Duvernay - Nathalie Serre, souriante, lors de la visite de Laurent Wauquiez à Oingt le 16 juin.

ACTUALITESPolitique Publié le ,

S'il y a bien un point sur lequel Nathalie Serre (Les Républicains) et Dominique Despras (Ensemble !) se rejoignaient avant le second tour des législatives dans cette 8e circonscription, c'était la probabilité que le duel entre les deux candidats s'annonçait serré et indécis.

Il l'a été, en faveur de la candidate sortante donc, avec quelques 700 voix de plus que son opposant de la majorité présidentielle. Un résultat qui a de quoi la ravir mais aussi la soulager, alors qu'elle partait avec une longueur de retard à l'issue du premier tour, soit 3 700 voix d'écart.

"Contente de sa victoire", Nathalie Serre préfère jouer la carte de l'humilité le jour où elle a retrouvé l'hémicycle à Paris, mardi. "50,81 % des voix, ce n'est pas une large victoire. Mais je suis ravie que les électeurs m'aient accordée leur confiance et j'espère que c'est lié au travail que j'ai fourni pendant ces deux dernières années", complète-t-elle.

Comment a-t-elle retourné la situation, comme l'avait fait Patrice Verchère en 2017 ? Nathalie Serre a certainement bénéficié du report des voix issues de l'extrème, même si l'intéressée tempère. "Je n'ai même pas récupéré un tiers des 11 000 voix que je pouvais collecter", répond la députée.

J'ai essayé d'expliquer à tout le monde qui ne soutenait pas Emmanuel macron que je pouvais les représenter même si on ne faisait pas partie de la même étiquette politique. Parce que l'objectif n'est pas d'être dans l'opposition systématique mais de construire quelque chose". Elle évoque aussi un "engouement de la part de ses soutiens pour renforcer notre présence sur le territoire et essayer de convaincre ceux qui doutaient. Nous sommes allés chercher voix par voix dans des endroits pas toujours acquis".

Sans l'affirmer, Nathalie Serre fait référence aux Pierres dorées, là où Dominique Despras avait terminé en tête dans la plupart des communes du secteur. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard, si jeudi dernier, elle a bénéficié du soutien du Laurent Wauquiez à Oingt, pour un premier rendez-vous à la Tour du Donjon, puis au domaine de Fontvielle.

Si la différence ne s'est pas totalement faite sur ce territoire au regard des résultats, on a pu toutefois assister à un durcissement de la campagne, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes n'ayant pas hésité à critiquer avec virulence Dominique Despras. "Ce n'était pas la stratégie. Mais Mr Despras et ses soutiens n'ont pas été tendres non plus, en évoquant des pressions que j'aurais mis sur les maires. J'ai toujours voulu me battre sur mes idées. Dominique Despras pouvait dire ce qu'il voulait mais dans la majorité présidentielle, il n'aurait pas eu de liberté de choix, bien moins que moi dans l'opposition et je l'ai vécu pendant deux ans", revient-elle.

"Le travail de terrain paye"

Avec Alexandre Vincendet (7e) et Alexandre Portier (9e), les deux autres députés de droite dans le Rhône, Nathalie Serre représentera donc Les Républicains pour qui ces législatives ont permis de laver l'affront des maigres scores de Valérie Pécresse lors de l'élection présidentielle. Mais même avec 61 sièges acquis, ce qu'on peut considérer comme une petite victoire, Nathalie Serre adopte là aussi une position plus mesurée. "On ne va pas se mentir. Nous ne sommes pas dans une position ultra dominante. 89 députés du Rassemblement national, ce n'est pas anodin. Mais on ne s'attendait pas à autant d'élus LR, ce qui prouve que la présence et le travail sur le terrain payent aussi…".

L'autre grande interrogation de l'après second tour, c'était justement le positionnement du groupe Les Républicains au sein de cette opposition. Certains députés ont esquissé l'idée d'un rapprochement avec la majorité présidentielle, à l'image d'Alexandre Vincendet (7e circonscription) quand Christian Jacob, le président du parti, fermait la porte. Une réunion s'est tenue mardi soir à Paris "afin de définir une ligne plus claire". Mais pour Nathalie Serre, pas question "d'intégrer la Macronie. […] Il faudra que le gouvernement entende nos demandes et nos propositions pour le bien du pays."

Pour son territoire, la députée promet de rapidement travailler sur la problématique des déserts médicaux et le pouvoir d'achat, sujet sur lequel une proposition de loi devrait sortir. "Je vais continuer ce que je faisais, poursuivre mes visites à thème les jeudis dans des secteurs d'activité ou des domaines particuliers. Je continuerai d'accueillir dans ma permanence les habitants de la 8e circonscription pour être plus proches d'eux."

Cumul des mandats : Nathalie Serre n'est pas concernée

Nathalie Serre, simplement élue au conseil municipal de L'Arbresle, n'est pas concernée par le cumul des mandats. Ce qui ne l'empêche pas de réagir sur cette mesure. "J'ai toujours dit que le mandat de député est très exigeant et je ne vois comment on peut faire quelque chose d'autre à côté. […] Mais je reste persuadée que c'est une erreur de ne pas vouloir du cumul des mandats entre maire et député, à condition de fixer des limites évidemment, comme le nombre d'habitants à ne pas dépasser. Le maire de Lyon n'a pas besoin d'être député pour qu'on l'entende. Par contre le maire d'une petite commune, oui. Ça aiderait à mieux appréhender les problèmes de la ruralité. Nous verrons si une loi sera proposée à ce sujet…"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?