AccueilSPORTSAutres sportsMontée impossible à Lamure : "La principale difficulté, c’est d’observer et gérer sa vitesse"

Montée impossible à Lamure : "La principale difficulté, c’est d’observer et gérer sa vitesse"

Adepte des terrains de motocross, Tom Peignaud participe cette année à sa première finale des championnats de France de montée impossible qui se déroule à Lamure-sur-Azergues les 8 et 9 octobre. Il se livre pour le Patriote.
Tom Peignaud en plein entrainement.
DR - Tom Peignaud en plein entrainement.

SPORTSAutres sports Publié le ,

C’est une montée mythique, qui fait rêver les fans de motocross. Face aux pilotes, une pente en terre, qui avoisine les 90 %, avec des paliers à franchir. L’objectif est simple : atteindre le sommet, le plus rapidement possible. L’événement se tiendra ce dimanche 9 octobre à Lamure-sur-Azergues, sur le terrain du Moto Club de la Croix Borsat.

Parmi les participants, un jeune pilote, Tom Peignaud, va tenter de venir à bout de cette montée, il partage sa préparation et ses espérances. Interview.

Comment vous faite pour vous préparer à cet événement ?

Ce week-end, c’est ma première compétition. Pour ce qui est de la préparation, je fais juste des entraînements réguliers en motocross pour travailler les bases de cette discipline. On n’a pas de coach, juste de l’entraide entre pilotes et on se donne de bons conseils.

Est-ce que la moto est préparée elle aussi ?

La préparation de la moto est un peu particulière parce qu’elle est conçue exclusivement pour la montée impossible. J’ai une roue arrière avec des boulons. Un cadre sur mesure qui est rallongé. Le moteur de la moto est simplifié au maximum, donc on n’a pas de circuit de refroidissement et juste un petit réservoir pour le carburant.

Êtes-vous déjà allé voir cette fameuse montée impossible de la Croix Borsat ?

Cette année je ne suis pas licencié au MC Croix Borsat, mais au MC Baldagos à Tarare. Par contre j’ai été licencié à La Croix Borsat les deux années précédentes donc je connais les lieux, et puis, je suis quand même encore actif dans le Club de Lamure en tant que bénévole.

La principale difficulté dans la montée, c’est d’observer et gérer sa vitesse par rapport aux obstacles

Comme vous avez fréquenté le club pendant quelques années, vous savez comment est-ce que l’on se prépare à un tel événement ?

Et bien, le principal défi pour le Moto Club qui accueille la finale du championnat de France de montée impossible depuis 1994, c’est l’entretien de la piste et des infrastructures. Mais grâce à une équipe de bénévoles qui est très impliquée, tout se déroule très bien et dans une bonne ambiance !

Qu’est-ce que l’on ressent quand on est sur le départ, face à cet obstacle ?

Sur la grille de départ le calme et le stress s’installent, mais l’envie d’affronter le mur est présente. La principale difficulté dans la montée, c’est d’observer et gérer sa vitesse par rapport aux obstacles.

Quelles sont vos attentes pour votre première compétition ?

Je vise le sommet bien évidemment ! Mais le plaisir avant tout pour une première et surtout pas de blessure.

Propos recueillis par Violette Ferreira

Plus d’infos

Dimanche 9 octobre de 8 h à 12h et de 13 h 30 à 20 h. Buvette et restauration sur place. Entrée 10 €, gratuit pour les moins de 12 ans. www.motoclub-croixborsat.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 08 décembre 2022

Journal du08 décembre 2022

Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?