Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Médoc-Beaujolais : le match des marathons

le - - Autres sports

Médoc-Beaujolais : le match des marathons
Julien VERCHERE - Des déguisements un peu barges en plein coeur du Beaujolais. Un esprit que l'on retrouver aussi sur le Médoc.

Le Marathon international du Beaujolais revient pour une 14e édition qui promet samedi 17 novembre. L'occasion d'un face à face, plus ou moins objectif, avec l'autre grande course festive de l'hexagone.

Dans le coin droit, le Marathon du Médoc, longtemps considéré comme la course plus déjantée de France. Dans le coin gauche, son petit frère beaujolais qui, au fil des ans, a rattrapé le maître. Ça promet !

Le plus historique

C'est en 1985 que le "Médoc" a vu le jour. A l'origine, une bande de copains désireux de retrouver chez eux la folle ambiance découverte lors du marathon de New York. En dix ans à peine, l'événement, alors unique en France, fait de plus en plus d'adeptes et passe de 500 inscrits lors de la première édition à 8500 une décennie plus tard. Pour le MIB (Marathon international du Beaujolais), il faudra attendre 1997 pour que trois potes (Alain Bouhy, Jean-Luc Durafour et Christian Deschamps) se lancent. Chez eux, la même envie de partager un bon moment et une aventure humaine.

Avantage Médoc

Le plus fou

Là le match risque d'être serré. Des poupées Barbie géantes en plein Villefranche face à un Antoine De Caunes déguisé en Claude François dans les vignes aquitaines. Des Mario et Luigi rue Nationale contre une armée de Schtroumpfs à Pauillac. Difficile de faire son choix. Mais pas de jaloux, Jésus, le marathon man à la croix, n'hésite pas à opter pour les deux courses.

Match nul

Le plus rassembleur

Avec une jauge fixée à 8500 coureurs maximum, le Médoc a depuis longtemps été dépassé par son petit frère beaujolais. Cette année, la barre des 17 000 coureurs pourrait être franchi pour le MIB. Et Alain Bouhy vise les 20000 pour 2020 ! Petit nuance tout de même, à Villefranche, trois courses sont organisées alors qu'à Pauillac, seul le marathon est au programme.

Avantage Beaujolais

Le plus gastronome

S'il y a bien un moment où les marathons du Médoc et du Beaujolais se démarquent par rapport aux courses "classiques", c'est bien celui du ravitaillement. Ici, pas de régime strict pâte de fruits-eau. Au menu, le Médoc affiche des vins du Bordelais et même des huitres ou des côtes de bœuf à deux bornes du but. Le MIB n'est pas en reste avec le doux nectar rouge du pays et cette année du pain où l'eau sera remplacée par le fameux… beaujolais ! Bon les runners un peu moins "joueurs" peuvent se rassurer, les ravitos classiques sont aussi assurés.

Match nul

Le plus beau

Là encore, le match est serré. Les châteaux du Bordelais face à leurs cousins du Beaujolais. Les adeptes de nature et d'architecture sont servis tout au long des tracés de ces deux 42,195 km. Mais, sans chauvinisme aucun (non, non), les reliefs beaujolais font pencher la balance vers le MIB.

Avantage Villefranche

Le plus international

La bonne humeur et l'ambiance de folie, c'est encore mieux si c'est partagé. Et avec le plus de monde si possible. Ça, le Médoc et le MIB l'ont bien compris. Pour le premier d'entre eux, cette année, 80 pays étaient représentés. Pour le Marathon du Beaujolais, ça sera 70, avec quelques nouveaux comme les iles Tonga ou Hong-Kong.

Avantage Médoc

Beaujolais ou Médoc, Médoc ou Beaujolais, le plus simple reste de tenter sa chance en septembre à Pauillac et de venir, deux mois plus tard, goûter à la folie rue Nationale.

Tony Fonteneau




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer