AccueilSPORTSFootballMDA Foot : au bonheur de Ludovic Giuly

MDA Foot : au bonheur de Ludovic Giuly

Il faut, dans les moments de grandes joies, se souvenir du passé.

SPORTSFootball Publié le ,

Des promesses. Celle faite par Ludovic Giuly ("Je reviendrais à Chasselay à la fin de ma carrière professionnelle") à Gérard Leroy, emblématique président de Chasselay, a connu son premier épisode samedi dernier dans ce stade qui porte son nom. Et comme dans toutes les grandes occasions, il y avait foule. Des anonymes et des visages plus connus (Boumsong, Jacques Santini, l'ancien sélectionneur venu soutenir son fils Stéphane désormais entraîneur de MDA Foot). Près de neuf cents personnes. Une tribune bondée, du mal à se garer, certains finissant même dans le ravin pour repartir : Chasselay avec Giuly sur le terrain a donné la sensation d'avoir changé de dimension. Subitement. Et il faudra du temps pour s'y habituer. Comme à une grande réunion de famille, parfois il ne restait plus beaucoup de places pour le confort de chacun. A Chasselay samedi dernier, un invité du grand monde, la réserve de l'Olympique Lyonnais sans Briand ni Gomis, a offert les ingrédients qui d'ordinaire garnissent les menus des belles affiches. Les jeunes Lyonnais ont joué sans calcul, ouvrant des brèches, offrant des opportunités inattendues au duo Bah-Giuly qui s'est régalé comme jamais. Parce que si Chasselay a fait plier l'OL, il le doit à son avant-centre Bah (une tête rageuse sur un coup-franc délicieux de Giuly) et évidemment au talent de ce même Giuly, auteur du doublé pour sa première à domicile, dans son fief, dans son jardin. 3-1. Ecrire que l'enfant du club est heureux dans son nouveau costume de chef de file, serait un euphémisme. Il le vit pleinement. Et le bonheur d'un ancien international, en CFA, est contagieux. On ne reconnaît pas le MDA Foot de la saison passée. C'était prévisible. Evidemment sans Giuly, l'histoire aurait été différente. Mais avec des si… Bref, le groupe de Santini a mis sa saison sur le bon versant, après la chute à Sochaux. Vaincre l'OL et soigner la suite ce samedi à Yzeure, c'est le programme. En attendant la prochaine fête, la prochaine rencontre à domicile, le 7 septembre, face à Saint-Priest. Au bonheur de Ludovic Giuly ? Probablement.

Ralph Neplaz Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?