AccueilBEAUJOLAISMarcy-sur-Anse : découvrir la tour du Télégraphe Chappe

Marcy-sur-Anse : découvrir la tour du Télégraphe Chappe

Restaurée récemment, la tour du Télégraphe s'ouvre au public ce week-end pour la Journée nationale du Télégraphe Chappe.
Marcy-sur-Anse : découvrir la tour du Télégraphe Chappe
© Martine BLANCHON - La tour de Marcy, récemment rénovée.

BEAUJOLAIS Publié le ,

Dans le cadre de la Journée nationale du télégraphe Chappe, l’association Côté tour propose de découvrir la tour du Télégraphe Chappe, intégralement restaurée en ce début d’année et qui retrouve ainsi son fonctionnement d’origine, celui de 1805, en proposant aussi l’exposition "Du télégraphe Chappe aux communications modernes". Satellites et réseau mondial de câbles sous-marins n’auront plus de secrets pour les visiteurs.

Les bénévoles de Côté tour seront heureux de les accueillir, du vendredi 3 juin au lundi 6 juin inclus, sur le site du Télégraphe Chappe et dans la salle d’animation rurale au 265, route de Montézain. Tout public – Participation libre-Contact : cotetour@cotetour.fr et www.cotetour.fr

Horaires :

  • vendredi 3 juin de 15 h à 20 h ;
  • samedi 4 juin de 15 h à 22 h (nocturne) ;
  • dimanche 5 juin de 15 h à 20 h ;
  • lundi 6 juin de 15 h à 18 h.

Claude Chappe, inventeur du télégraphe optique

A la fin du 18e siècle, les dépêches circulent à la vitesse des chevaux. Claude Chappe (1763-1805), invente le télégraphe optique. Une dépêche est désormais transmise rapidement et en toute sécurité. L’ancêtre de nos moyens de communications modernes est né. La première liaison Paris-Lille est opérationnelle en août 1794. La ligne Paris-Lyon est mise en service en 1807. La station de Marcy (55e/58) entre Theizé et Dardilly fonctionne jusqu’en 1852. Elle est classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1982.

Le service est assuré par un stationnaire qui doit exercer une surveillance permanente grâce à des lunettes spécifiques et s’assurer du bon fonctionnement de tout le matériel. Il est contrôlé par un inspecteur. Les signaux sont transmis à l’aide d’une machine composée d’un mât équipé d’un régulateur et de deux indicateurs. Un code télégraphique permet de coder les dépêches transmises dont le stationnaire ignore la signification. À partir de 1845, le télégraphe électrique remplace progressivement le télégraphe optique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?