Fermer la publicité

Marchampt : la course de côte dans les starting-blocks

le - - SPORTS

Marchampt : la course de côte dans les starting-blocks

Demain vendredi débutera la 59e édition de la course de côte de Marchampt, qui se prolongera jusqu'à dimanche 25 juillet. Trois jours au cours desquels la commune va vivre au son des vrombissements des belles autos.

Un grand ouf de soulagement pour l'ASA Beaujolais, grand organisateur de la course de côte de Marchampt : la 59e édition aura bien lieu les 23, 24 et 25 juillet ! La commission de sécurité préfectorale a rendu un avis favorable la semaine dernière. "Nous sommes très heureux de pouvoir enfin refaire courir des autos après deux ans d'interruption, fiers, bien que la situation sanitaire soit toujours compliquée, d'organiser la seule course de côte de la région", réagit Daniel Petit au nom de toute l'équipe.

Course qui, rappelons-le, a bien failli ne pas avoir lieu à cause du report des élections régionales et départementales… Mais à toute chose malheur est bon, l'ASA Beaujolais ayant bénéficié de l'annulation d'une course dans le Midi et saisi l'opportunité.

101 véhicules modernes et 35 historiques

Bien sûr, la période de Covid a laissé des traces. Certains coureurs n'ont pas pris de licence cette année, beaucoup de jeunes coureurs n'ont plus de voiture ou n'ont plus les moyens financiers d'entretenir une auto et de financer leur participation aux courses. Malgré tout, les engagés sont là : 101 véhicules modernes et 35 véhicules historiques à ce jour.

Le championnat a démarré le 27 juin, Marchampt représentant la 4e manche de la compétition. Et bien que le plateau des engagés compte deux favoris - Kevin Petit (numéro 5) sur Norma M20FC et, bien sûr, Geoffrey Schatz (numéro 1), le tenant du titre, sur Nova Proto NP01-2 -, la course promet son lot de rivalité sportive. "Fabien Bourgeon (NDLR : 3e au championnat de France 2020) sera présent avec une nouvelle voiture, une Revolt 2P0, et il veut montrer les dents", indique Chrystèle Petit, présidente de l'ASA Beaujolais.

La gent féminine sera pour sa part représentée par Cindy Gudet (championne de France féminine en voiture ouverte) avec une Tatuus Formula Master, ainsi qu'Elodie Lafosse (championne de France féminine sur voiture fermée) sur Peugeot 106.

Le Beaujolais à l'honneur

Les pilotes du coin seront eux aussi bien évidemment de la partie. A commencer par Marcel Sapin sur Tattus, Marcel "le coureur de Marchampt" bien connu de tous les amateurs ! Hormis celui qui est par ailleurs vice-président de l'ASA Beaujolais, une vingtaine de coureurs de l'ASA ont répondu présent pour cette manche. Parmi eux, Alexandre Rognon sur Citroën AX GTI ; Daniel Deprele sur Peugeot 106 XSI ; Flavien Rognon sur Renault Clio R3 MAX ; Christophe Demare sur MITJET. Sans oublier la seule féminine pour son retour à la compétition : Sandrine Labrosse sur Dallara F302.

En "Véhicules historiques", on comptera avec Guy Vermare sur Renault R11 et Alain Serpaggi sur Lotus MK47.

Marcel Sapin, vice-président de l'ASA Beaujolais et pilote emblématique de la course de côte de Marchampt.

Des animations entre chaque montée

Comme le veut la tradition, le centre Alpine de Villefranche-sur-Saône mettra à disposition deux Alpine A110, afin de faire bénéficier les spectateurs d'une montée dans ces merveilleux bolides. Une expérience inoubliable, une vision de la route différente, une distance de 3,9 km qui passe tellement vite qu'on en redemande ! Cette année, c'est le coureur Alain Serpaggi qui sera aux commandes de la première Alpine, lui qui est resté associé à la marque durant une grande partie de sa carrière (il participe désormais aux rallyes en berlinette Alpine A110 en catégorie "Véhicules historiques"). Pour cette course de Marchampt, il sera concurrent sur une Lotus MK47 prêtée par Guy Vermare et, entre les montées, embarquera les spectateurs pour un tour dont ils se souviendront. Quant à la deuxième voiture dédiée aux baptêmes, elle sera pilotée par Franck Dumoulin.

Un tour en Alpine avec un pro du volant, vous en rêvez ? Le rêve pourra devenir réalité ce week-end !

En parallèle, Sportech Performance, spécialiste de la reprogrammation automobile et du montage de pièces de performance, exposera des modèles d'autos comme "on n'en voit pas tous les jours", dixit l'ASA Beaujolais. Suite à un changement de date en revanche, le rallye Porsche avec les enfants malades du centre Léon-Bérard ne passera malheureusement pas par Marchampt.

Toute l'équipe est à présent dans les starting blocks. Ne demeurent que deux incertitudes : la météo et la fréquentation de l'événement.

Le programme

  • Vendredi 23 juillet : de 15 h à 20 h, temps consacré aux pilotes avec vérifications administratives et techniques des autos.
  • Samedi 24 juillet : à partir de 10 h et toute la journée : trois essais chronométrés et 1re montée de course pour les véhicules historiques (VH).
  • Dimanche 25 juillet : la journée de course débute à 7 h 30 avec une montée en essais libres pour les véhicules modernes. S'enchaîneront trois montées de course pour les véhicules modernes et deux montées pour les véhicules historiques. L'addition des deux meilleurs temps réalisés en montée déterminera le vainqueur.

Le dimanche aura lieu, à 12 heures, la séance de dédicaces des pilotes dans la cour de l'école. Quant à la remise des prix, elle aura lieu dès la course finie, toujours dans la cour de l'école.

Tarifs : 8 € le samedi, 14 € le dimanche, 15 € le week-end. Billets en vente sur le site de CFM-Challenge et sur place.




Jean-Jacques LOUTREL

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer