AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleBelleville : malaise chez les pompiers

Belleville : malaise chez les pompiers

Les pompiers bellevillois refusent de quitter leur caserne vétuste pour une nouvelle en projet sur la commune de Saint-Georges-de-Reneins. Explications.
Belleville : malaise chez les pompiers
Jacqueline FABRE - Les pompiers estiment que les délais d'intervention seront allongés en cas de déménagement.

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le ,

Les pompiers de Belleville sont en colère ! Ils ont mis en ligne sur le site internet change.org une pétition dans laquelle ils affirment leur opposition au déménagement actuellement dans les tuyaux. Les quatre-vingt-dix hommes et femmes rattachés à la caserne située en plein centre-ville - désormais vétuste - sont largement favorables à des conditions d’exercice plus convenables dans des locaux adaptés. Là où le malaise s’installe, c'est que le futur bâtiment doit être construit loin du centre-ville, sur la commune de Saint-Georges-de-Reneins, précisément au lieu-dit "Le Chevalier" le long de la RD 306 (ex-RN6).

Les pompiers déplorent "le manque de réalisme de ce projet". Ils pointent du doigt une réflexion illogique et un problème de délai. La future caserne serait trop éloignée des lieux d’habitation. "La plupart d'entre nous sont domiciliés au nord ou à l'extrême nord de Belleville. Le temps de trajet allongé jusqu'à la caserne pourrait mettre en péril la vie des éventuelles victimes", craignent-ils.

Les pompiers ont peur pour l'avenir. Parmi l’effectif actuel, seulement six d'entre eux sont professionnels. Si les conditions d’intervention ne sont pas favorables, la plupart d’entre eux attestent vouloir arrêter. ‘’La caserne n’a rien à faire sur cet emplacement au milieu de nulle part. Cela allongerait le temps d’intervention, et il faudrait de plus faire face à la circulation souvent chargée sur cet axe. C’est un manque de sécurité évident’’. Certains ne craignent que ces décisions, qu’ils jugent irresponsables, tuent à terme le volontariat. Tous espèrent maintenant que le projet sera révisé.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?