AccueilACTUALITESPolitiqueMairie de Villefranche : Berthoux candidate en cas de victoire de Perrut aux législatives

Mairie de Villefranche : Berthoux candidate en cas de victoire de Perrut aux législatives

L'actuelle troisième adjointe Les Républicains et vice-présidente à la Région Auvergne-Rhône-Alpes a officialisé sa candidature ce mardi midi.
Mairie de Villefranche : Berthoux candidate en cas de victoire de Perrut aux législatives
Laurence CHOPART / photo d'illustration - Béatrice Berthoux, 49 ans, se verrait bien succéder à Bernard Perrut en cas de victoire de celui-ci aux législatives.

ACTUALITESPolitique Publié le ,

Béatrice Berthoux (Les Républicains) a annoncé ce mardi à l'occasion d'un point presse sa volonté de succéder à Bernard Perrut à la tête de la ville si ce dernier était amené à quitter son fauteuil de maire de Villefranche dans les prochaines semaines.

Candidat aux élections législatives, le député LR sortant ne pourra conserver la mairie en vertu de l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats.

Béatrice Berthoux, 49 ans, est actuellement troisième adjointe, en charge de la culture, du tourisme, et du rayonnement de la ville. Elle est aussi vice-présidente aux lycées à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, vice-présidente à l'Agglo Villefranche Beaujolais, et déléguée de circonscription au sein du parti Les Républicains.

DES APPUIS PARMI LES ADJOINTS

Elle présente sa candidature avec l'appui marqué de Sophie Lutz, actuelle première adjointe, avec laquelle elle entend former un tandem, et de Daniel Faurite, deuxième adjoint et président de l'Agglo Villefranche Beaujolais.

"Nous voulons respecter les engagements pris en 2014 par Bernard Perrut, dont nous étions les premiers choix sur la liste, et qui conservera toute sa place où il le souhaitera. Pas question de se priver de ses compétences. Nous nous inscrivons dans la continuité avec la volonté de travailler collectivement", ont affirmé ensemble Béatrice Berthoux et Sophie Lutz, exprimant au passage un soutien franc et massif à Bernard Perrut en vue des prochaines échéances, présenté comme "le meilleur des candidats, bien implanté et proche des habitants, autour duquel nous menons une belle campagne en vue des législatives".

Dans l'hypothèse où il serait réélu député, M. Perrut disposerait selon les textes légaux de 30 jours pour démissionner. Le conseil municipal devra ensuite se réunir dans les 15 jours. Un nouveau maire devrait donc (toujours au conditionnel bien entendu) être élu avant fin juillet.

D'AUTRES CANDIDATURES ?

Reste à savoir si d'autres candidatures se feront jour dans les heures ou les jours qui viennent. Au sein de la majorité, des bruits de couloir insistants prêtent à Thomas Ravier (adjoint à l'urbanisme, vice-président au Département du Rhône en charge du handicap, des aînés et de la santé, UDI) la volonté de se présenter à la succession de Bernard Perrut.

Quant à celui-ci, il ne s'est pas officiellement prononcé sur la question de sa succession, espérant assaisonner la sauce politicienne caladoise à sa façon, en évitant les vagues. L'annonce de la candidature de Béatrice Berthoux, à quelques jours du premier tour des législatives, va-t-elle le pousser à sortir de l'arrière-cuisine ?

Julien VERCHERE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?