Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Lyon et les crus du Beaujolais, un mariage qui fonctionne

le - - Viticulture

Lyon et les crus du Beaujolais, un mariage qui fonctionne
Franck Chapolard

Chaque cru du Beaujolais est "marié" avec un des neuf arrondissements de la ville de Lyon depuis quelques années.

Un mariage source de beaucoup d’événements. Le but de cette union est de "rapprocher, de créer une proximité entre le vignoble et la ville de Lyon", explique Jean Bourjade, délégué général d’Inter Beaujolais. Le terme de "mariage" est utilisé pour officialiser cette relation, la rendre "plus forte et surtout plus visible", ajoute Jean Bourjade. Un événement a lieu chaque année depuis trois ans, "comme un renouvellement de vœux de mariage" : les représentants des crus et des arrondissements se réunissent sur la place des Terreaux à Lyon. Chaque binôme est installé dans une tente. Les crus peuvent ainsi faire part de leurs qualités et les arrondissements peuvent communiquer sur les événements qu’ils organisent. Cette année, le rendez-vous est fixé au 12 octobre. Le succès de cette journée a déjà été prouvé puisque chaque année pas moins de dix mille personnes se rendent place des Terreaux. Le choix des crus est une volonté de la ville de Lyon. Mais Jean Bourjade n’exclut pas que "les beaujolais-villages puissent par exemple faire la même chose avec d’autres municipalités".

"Il faut être présent à Lyon"

Il existe de nombreux autres liens entre le Beaujolais et la ville de Lyon. Jean Bourjade confie que "Lyon essaye d’ouvrir ses portes au Beaujolais. Il est plus facile aujourd'hui pour les vins du Beaujolais d’être présents à Lyon". Par exemple, la ville donne son accord aux vins du Beaujolais pour participer à certaines manifestations. D’habitude, les autorisations sont difficiles à obtenir en ce qui concerne l’alcool sur les espaces publics. Ainsi, le Beaujolais fait partie des partenaires officiels des Nuits de Fourvière. A l’inverse,  il existe par exemple des maisons de retraites de Lyon qui organisent pour leurs résidants des visites dans le Beaujolais. Dans le cadre du mariage entre les crus et les arrondissements, il existe d’autres manifestations "tout au long de l’année", explique le délégué général d’Inter Beaujolais. Lors d’un événement dans un arrondissement particulier, celui-ci peut inviter le cru qui lui est associé à y participer. Le but de tous ces événements est de "mettre en avant la région du Beaujolais", rappelle Jean Bourjade. "Il faut être présent à Lyon. C’est de plus en plus le cas grâce aussi aux Bistrots beaujolais. Il faut investir les lieux de vente et de consommation dans Lyon." Pour conclure, il rappelle que "le département du Rhône a trois fleuves : la Saône, le Rhône, et le Beaujolais !".

Déborah Zago




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer