Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Lucas Mocio : "C'était le moment de voir ailleurs"

le - - Football

Lucas Mocio : "C'était le moment de voir ailleurs"
FC Annecy / Serge Deville

En fin de contrat avec l'Olympique lyonnais, le gardien originaire de Liergues a rejoint Annecy (N2) cet été. Entretien avant le match contre MDA Chasselay.

A l'Olympique lyonnais, Lucas Mocio a connu de beaux moments. Outre les séances d'entraînement avec le mythique entraîneur des gardiens Joël Bats ou, plus récemment, sa présence dans le groupe de l'OL pour la demi-finale aller de l'Europa League face à l'Ajax Amsterdam en 2017, la signature de son premier contrat professionnel en août 2014 a évidemment marqué une étape importante dans sa jeune carrière.

Mais quatre ans plus tard, le gardien originaire de Liergues a décidé de poursuivre sa carrière sous d'autres couleurs que celles de l'OL alors qu'il était en fin de contrat. Lucas Mocio revient sur les raisons de son départ. "Lyon voulait me conserver une année supplémentaire mais ne me proposait pas d'évolution ni de temps de jeu. Je ne voulais plus être un gardien d'entraînement J'ai 24 ans et j'ai envie de jouer. Devant la situation, je me suis dit que c'était le moment de voir ailleurs et de tenter ma chance dans un autre club pour continuer à évoluer. Ce n'est jamais un plaisir de quitter son club formateur, surtout que je l'aime beaucoup et que je le supporte depuis tout petit", confie-t-il.

Victime d'une blessure au ménisque externe du genou droit en août 2017, malgré une très bonne préparation estivale, en Chine notamment, le portier a été éloigné des terrains durant plus de trois mois. Malgré son retour avec le groupe début 2018, il a vu les deux autres gardiens de la réserve, Dorian Grange et Anthony Racioppi, lui passer devant dans la hiérarchie. "Une blessure fait toujours mal. Mais elle m'a permis de me recentrer sur moi-même et de comprendre que le football est vraiment important et aussi un plaisir. J'avais envie de prouver aux autres que ma blessure m'a rendu plus fort."

A Annecy avec de l'ambition

Cet été, Lucas Mocio a donc rejoint Annecy (N2), avec un contrat de deux ans à la clé. Le début d'une nouvelle aventure personnelle et surtout collective, ce qu'il souhaitait en quittant l'OL.

"On m'a présenté un projet très intéressant. Le club est bien structuré, avec des personnes très intelligentes à sa tête. Le groupe est également d'un très bon niveau. Des joueurs ont connu le monde professionnel. Je pense évidemment à Nassim Akrour, Vincent Nogueira, etc. Il y a tout pour réussir de belles choses ici."

Comme Villefranche la saison passée, Annecy ambitionne de vivre les mêmes émotions d'une montée en National. "C'est l'objectif clairement affiché", confirme-t-il. Actuellement 5e de la poule de N2, Annecy a pris un départ correct, avec un premier bilan de trois victoires, uniquement contre des réserves professionnelles (Nice, Marseille et Monaco), deux matches nuls et une défaite. "On a beaucoup de nouveaux joueurs. Tout ne peut pas encore fonctionner. Mais nous devons continuer à travailler pour monter en puissance et poursuivre sur notre lancée de notre victoire contre Monaco pour enclencher une série positive."

A l'aube de cette 7e journée, sur le terrain de MDA Chasselay, Lucas Mocio n'a pourtant joué qu'un seul match de championnat, le dernier face à la réserve de l'AS Monaco (2-1), en raison de la blessure à la main du gardien titulaire Julien Perez. Sera-t-il à nouveau titulaire samedi face à Chasselay ? Lui-même ne le sait pas.

Toujours est-il que le gardien s'attendait à débuter sur le banc cette saison. "J'ai vécu une saison quasi blanche l'an dernier suite à ma blessure au ménisque. Et j'arrive dans un club qui a très bien fonctionné la saison dernière, avec une défense en place. C'est donc à moi de prouver mes valeurs. Ce match contre Monaco m'a fait beaucoup de bien. C'est toujours agréable d'évoluer contre une réserve pro. J'espère que ça ne sera pas le dernier et que je continuerai à jouer. Mon objectif est d'avoir le plus de temps de jeu possible et de continuer à acquérir de l'expérience."

Une chose est sûre, Lucas Mocio sera dans le groupe d'Annecy pour affronter Chasselay et retrouver les membres de sa famille qui assisteront à la rencontre. "C'est la première fois depuis très longtemps qu'ils me verront avec un autre maillot que celui de l'OL. J'ai toujours plaisir à revenir dans le Beaujolais. D'autant plus que je connais quelques joueurs de Chasselay formés à Lyon."

David Duvernay

Correspondant local de presse




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer