AccueilBEAUJOLAISPierres doréesLozanne, Morancé, Chazay-d'Azergues - L'environnement au cœur du nouveau festival du film "des espoirs"

Lozanne, Morancé, Chazay-d'Azergues - L'environnement au cœur du nouveau festival du film "des espoirs"

Comment est née cette idée de festival ? "En 1992, notre association initiait le marché biologique de Lozanne.

BEAUJOLAISPierres dorées Publié le ,

Comment est née cette idée de festival ?

"En 1992, notre association initiait le marché biologique de Lozanne. A l’occasion des 20 ans de ce marché (vendredi 8 juin de 14 h à 19 h), et en tant qu’association partenaire nous avons souhaité nous associer à cet anniversaire en proposant des animations en direction des enfants : activités et produits de la ruche, fabrication de papier recyclé, plantation de fleurs et de graines, expériences sur l’énergie solaire. Mais nous voulions nous adresser également aux adultes et c’est ainsi que nous avons eu d’abord l’idée de projeter un film, puis nous avons trouvé plus intéressant d’organiser un festival…"

Pourquoi "Festival du film des espoirs" ?

"Quand on parle d’écologie on pense plutôt désespoir en un seul mot, mais finalement on commence à comprendre que malgré notre situation actuelle, notamment au niveau de l’alimentation, des énergies, des changements climatiques, il est encore possible d’agir. Même si la planète est confrontée de plus en plus à des mutations difficiles à maîtriser, nous pouvons prendre des mesures, prendre de bonnes décisions. Nous souhaitons sensibiliser les gens sur ce message au travers de quatre films. Les séances sont toutes gratuites et suivies d’un débat, d’une discussion."

Pouvez-vous nous en dire plus sur la programmation ?

"Nous commençons le 8 juin avec le film "Nos enfants nous accuseront", qui évoque le passage d’une cantine scolaire en bio. Mardi 12 juin, le second film, "Un climat d’espoir", traite du dérèglement climatique et des solutions face aux crises énergétiques et climatiques. Ce film très court (30 minutes) sera suivi d’un débat avec le président de l’association Négawatt. Mercredi 20 juin, avec le film "Severn, la voix de nos enfants", nous nous confronterons à une question universelle : "Quel monde laisserons-nous aux générations futures ?". Enfin, vendredi 22 juin, avec le film "We feed the world, le marché de la faim", nous aborderons le problème de la faim dans le monde avec un éclairage sur la manière dont notre nourriture est produite.

Nathalie Germain

Programme

"Nos enfants nous accuseront" (1 h 52) de Jean-Paul Jaud, vendredi 8 juin à 20 h 30, salle verte à Lozanne ; "Un climat d’espoir" (0 h 57) de Scott Ludlam et José Garcia, mardi 12 juin à 20 h 30, salle de l’ancienne mairie à Morancé ; "Severn, la voix de nos enfants" (2 h) de Jean-Paul Jaud, mercredi 20 juin à 20 h 30, salle Jeanne-d’Arc à Chazay-d’Azergues ; "We feed the world, le marché de la faim" (1 h 36) d'Erwin Wagenhofer, vendredi 22 juin à 20 h 30, salle Champin à Chazay-d’Azergues.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?