AccueilLozanne : le cirque Zavatta interdit par la municipalité

Lozanne : le cirque Zavatta interdit par la municipalité

Le cirque Zavatta doit se produire du 9 au 15 août à 18h.
Lozanne : le cirque Zavatta interdit par la municipalité

Publié le ,

Le cirque Zavatta doit se produire du 9 au 15 août à 18 h sur la commune de Lozanne mais un arrêté a été pris pour l'interdire.

Contacté, le maire Christian Gallet déclare : "Compte tenu de la dangerosité de cette installation dans une zone inondable par le ruisseau du Grand Val, du risque d'orage dans le département, de l'absence de parking dans le secteur pour les éventuelles visiteurs, de l'absence d'autorisation de la part du propriétaire mais uniquement de l'exploitant agricole et de mon opposition à l'installation d'un cirque qui exploite des animaux sauvages, la mairie de Lozanne ne donne pas d'autorisation pour l'ouverture de ce cirque ce soir."

Un arrêté a été pris dans ce sens et envoyé au préfet et à la gendarmerie d'Anse pour le notifier au responsable de ce cirque.

Les responsables se disent en accord avec la législation des cirques avec animaux. Quant aux arguments de la zone inondable et la dangerosité du lieu, ces derniers déclarent qu'ils peuvent évacuer les personnes et les bêtes dans des délais rapides.

Le lieu choisi pour s'installer n'est pas forcément le meilleur possible pour ce qui est de la sécurité, les personnes concernées le reconnaissent, mais elles n'ont pas le choix si elles veulent travailler.

Cela se produit dans d'autres communes et ils cherchent des lieux avec des parkings à proximité. "C'est le cas à Lozanne, le parking de Grand Frais est très proche et les bas côtés de la départementale sont larges…"

Des responsables posent la question de la responsabilité en cas d'accident car le maire a refusé le droit de s'installer sur la place du village qui aurait bien pu les accueillir d'après eux. Une demande que la municipalité dit n'avoir jamais reçue.

Le campement est autonome du point de vue de l'électricité : des groupes électrogènes fonctionnent 3 à 4 h par jour pour recharger les batteries des véhicules du campement.

"Pour l'eau, on s'est branché sur le poteau incendie. Les gendarmes sont venus, ils ont été gentils ; il aurait fallu que le maire vienne avec eux mais il a peur… On a besoin de travailler nous."

Ce matin, sur les lieux, un inspecteur en maltraitance animale était là et s'apprêtait à rentrer sur le campement reconnaissant toutefois que le cirque Achille Zavata traitait bien les animaux d'une façon générale…

Martine BLANCHON

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?