AccueilVILLEFRANCHERue Nat'Près de 300 pièces récupérées par Ligne S lors d'une collecte de lingerie solidaire

Près de 300 pièces récupérées par Ligne S lors d'une collecte de lingerie solidaire

Pour la deuxième opération de lingerie solidaire, en présence des représentants de l’association Les Calades, la boutique Ligne S a remis 272 pièces de lingerie collectées auprès de ses clientes, au Bric-à-Brac du foyer Notre-Dame des sans-abri.
Marie-Françoise Eymin entourée de sa collaboratrice, de Simone Rey et de Laurent Ghizzo.
© Hervé ROCLE - Marie-Françoise Eymin entourée de sa collaboratrice, de Simone Rey et de Laurent Ghizzo.

VILLEFRANCHERue Nat' Publié le ,

Marie-Françoise Eymin n’est pas que commerçante pour Ligne S. C’est aussi une citoyenne qui, par son métier et ses divers engagements, a envie de soutenir les femmes accidentées de la vie,en situation précaire ou en souffrance, et de les aider à reprendre pieds.

L’idée de cette collecte solidaire lui est venue en échangeant avec ses clientes : "La lingerie est quelque chose de très intime et c’est délicat d’en faire don à une femme que l’on connait. Le fait de donner par l’intermédiaire de l’association permet de le faire en toute discrétion et celles qui en bénéficieront auront le plaisir de choisir, d’essayer, et seront plus à l’aise en ne connaissant pas leurs donatrices".

Pour Laurent Ghizzo, directeur du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri de Villefranche et Alix, "si la lingerie n’est pas un besoin de première nécessité, elle permet à celles qui la reçoive de prendre soin d’elles et participe à leur mieux-être".

272 pièces collectées

En huit jours, du 28 décembre au 8 janvier, 272 pièces de lingerie, hauts et bas ainsi que de la lingerie de nuit, achetés chez Ligne S ou ailleurs, ont ainsi été offertes, toutes en très bon état ou quasiment neuves, peut-être parce que leurs propriétaires avaient changé de taille ou n’avaient simplement plus envie de les porter. En contrepartie de leur générosité, celles qui ont fait des achats ont bénéficié d’une remise.

Laurent Ghizzo, avec seize salariés et de nombreux bénévoles, assure l’accueil et l’accompagnement de celles et ceux qui font face à un accident de vie, des femmes victimes de violence, des familles en situation de précarité, et leur apporte accueil de jour, logement et aide sociale.

À ses côtés, Simone Rey, la responsable du Bric à Brac, qui collecte également des vêtements, meubles, ou autres objets, a pris possession des dons qui vont être triés, classés par taille, et redistribués par une cinquantaine de bénévoles. Tous deux ont chaleureusement remercié Marie-Françoise Eymin et sa collègue pour cette belle initiative.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?