Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Les vignerons du Beaujolais s'invitent à Lyon

le - - Viticulture

Les vignerons du Beaujolais s'invitent à Lyon

Les professionnels beaujolais n'hésitent pas à multiplier les appels du pied envers la capitale des Gaules.

Lyon, ville de plus de 500 000 habitants, capitale de la gastronomie aux 3000 restaurants où chaque année les touristes se pressent pour goûter les vins français... Pourtant, depuis des années, le beaujolais et ses crus y sont quasiment absents. "C'est un marché à reconquérir, c'est vrai, avoue David Ratignier, vice-président d'Inter Beaujolais. Et on y travaille vraiment en ce moment."

Pour ça, les décideurs du vignoble n'ont pas hésité à innover avec une opération pas comme les autres. "Ça s'appelle Les vignerons du Beaujolais viendront diner chez vous".

Le concept est assez simple : un groupe d'une dizaine de personnes s'inscrit sur internet. Une fois la date trouvée, ils vont inviter deux vignerons beaujolais (un du nord et un du sud) pour un repas complet. "Et nous nous engageons à faire goûter nos produits et à présenter le vignoble."

Un vrai partage sans chichi que David Ratignier a pu inaugurer récemment. "Je suis allé rencontrer une quinzaine de jeunes lyonnais, âgés de 25-30 ans, chez eux, avec un des mes collègues." Le vice-président d'Inter Beaujolais a d'abord dû faire connaître son vignoble. "Ils ne connaissaient pas grand-chose de la région à part le primeur. On a donc présenté notre produit, notre histoire, notre façon de travailler."

Un vrai travail pédagogique qui a porté ses fruits. "Entre notre arrivée et notre départ, l'image que ces jeunes avaient des vins du Beaujolais à changer c'est sûr."

Une première expérience positive qui sera donc amenée à se renouveler très bientôt. "On a déjà quelques personnes qui sont inscrites sur internet, indique David Ratignier. Et une quinzaine de vignerons se sont portés volontaires. Petit à petit, avec le bouche-à-oreille, ça pourrait vite avoir des répercussions. Une fois qu'on a mis le nez de ces futurs clients dans le verre, il n'y a pas de raison qu'ils s'en aillent."

Tony Fonteneau

​Pour s'inscrire.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer