AccueilVILLEFRANCHEA la uneLes élections, des opérations minutieusement préparées

Les élections, des opérations minutieusement préparées

Le territoire de Villefranche est divisé en 21 bureaux de vote.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

Il suffit de voir le fonctionnement d'un seul pour immédiatement se rendre compte qu'une telle organisation ne se prépare pas du jour au lendemain. Tout commence dès la publication du décret de convocation des électeurs. "Celui des élections départementales a été publié tard, note Pascale Bourbotte, responsable du pôle élections de la mairie de Villefranche, fin novembre 2014." Même si l'exercice est bien rodé depuis des années, c'est à chaque fois une véritable machinerie qu'il faut relancer ; si le pôle élections coordonne les opérations, un scrutin mobilise plusieurs services municipaux. La plupart des bureaux de vote se trouvent dans des établissements scolaires de la commune, mais pas seulement : "Il faut contacter le service scolaire, poursuit Pascale Bourbotte, mais aussi ceux qui gèrent les autres lieux pour réserver la disponibilité". En effet, pas question de déplacer un bureau de vote au dernier moment : la répartition de la commune est faite par arrêté préfectoral, elle ne peut être modifiée du jour au lendemain. Les notes de services, réunions se multiplient à l'approche du jour J car il faut tout prévoir : préparation du matériel servant directement à l'élection comme les isoloirs et les urnes, stockés au centre technique municipal, contact avec les services qui seront sollicités pendant le scrutin. Ainsi, le service informatique qui gère la téléphonie mobile prévoit une ligne par bureau de vote, nécessaire pour joindre la mairie tout au long de la journée en cas de problème, et organise une astreinte technique durant la journée et pour la saisie et la diffusion des résultats à l'hôtel de ville durant la soirée. Côté services techniques, une astreinte est également mise en place pour l'électricité, la serrurerie, le chauffage des bureaux de vote.

Répondre aux questions le jour du vote

La constitution des bureaux de vote commence également avec l'élaboration de la liste des présidents de bureaux, établie par le cabinet du maire dans l'ordre du tableau des élus, mais aussi celle des secrétaires de bureaux : le pôle élections contacte les habitués pour leur proposer de participer. Ils sont deux agents municipaux par bureau, un titulaire et un suppléant et sont en quelque sorte la "référence électorale". Aguerris et bien informés lors d'une réunion préparatoire, ils sont en effet susceptibles de répondre à de nombreuses questions tout au long de la journée et organisent les opérations dans leur bureau pendant le scrutin.

Le travail du pôle élections s'intensifie encore davantage à l'approche du vote : le nombre de procurations à saisir dans le logiciel Elections augmente, la préparation des différents documents à mettre à disposition dans les bureaux de vote requiert de la rigueur. Ainsi, les secrétaires de bureaux trouveront à leur disposition le dimanche matin : l'urne et les bulletins bien sûr, mais aussi la liste des assesseurs titulaires, la constitution des bureaux, la circulaire générale sur l'organisation d'un scrutin et celle concernant le scrutin du jour, le décret de convocation des électeurs, la liste des candidats, les cartes d'électeur en retour, le code électoral… A leur arrivée, bien avant l'ouverture du bureau, les secrétaires finissent l'installation des lieux (les isoloirs, tables et chaises ayant été mis en place la veille par les services techniques), procèdent à l'affichage obligatoire sur les pièces d'identité acceptées, les cas de nullité et le secret du vote. Il ne leur reste plus qu'à attendre les votants !

En mairie, au pôle élections, ce sont trois personnes qui reçoivent des appels tout au long de la journée. "On a des demandes concernant l'endroit où les personnes vont voter, explique Pascale Bourbotte, les électeurs qui ne se sont pas inscrits ou qui ont été radiés."

En fin de journée, tandis que les présidents portent les résultats en mairie pour qu'ils soient diffusés sur grand écran, les secrétaires rangent et ferment leur bureau et rapportent en mairie les documents remplis et signés qui seront transmis à la préfecture : liste d'émargement, procès-verbaux des opérations de vote, feuilles de pointage, bulletins blancs et nuls… Le pôle élections les vérifie et y adjoindra le procès-verbal centralisateur qui rassemble tous les résultats de la commune. Tout est remis au commissariat de Villefranche qui assurera le transport jusqu'à Lyon. Et quelques jours plus tard, avant le second tour, la machine bien huilée se remet en marche.

Fabrice Petit

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?