AccueilVILLEFRANCHEA la uneLes classes en 8 ont marqué l'histoire de la conscription

Les classes en 8 ont marqué l'histoire de la conscription

Par un hasard de l'histoire, les années en 8 ont souvent accompagné des réformes du service national et de la conscription. Des lois importantes ont ainsi été votées ces années-là.
Les classes en 8 ont marqué l'histoire de la conscription
Photo : Ville de Villefranche. - En 1948, la classe 1918 défile rue Nationale.

VILLEFRANCHEA la une Publié le ,

1668. Le 22 septembre, Colbert institue l'inscription maritime, la première forme de conscription. Les marins doivent alors se faire enregistrer sur des registres et communiquer leurs noms, adresses et qualifications.

1688. Le recrutement de forces armées sous la forme du volontariat, et contre rémunération, se révèle insuffisant. Le royaume de Louix XIV est en effet en danger face à une coalition d'une majorité de l'Europe. Il est alors décidé de lever des régimes de milice provinciale. Pour son recrutement, un contingent national est fixé par le roi et répartit entre les provinces, puis entre les paroisses. Une liste des célibataires entre 18 et 40 ans est dressée dans chaque village et un tirage au sort désigne les incorporés.

1798. Le 9 septembre, le général Jourdan propose de rationaliser la "levée en masse" par la conscription obligatoire. Tous les hommes de 20 à 25 ans sont soumis au service militaire et doivent se faire inscrire sur les tableaux de recrutement de l'armée. Une loi portera d'ailleurs son nom. Le 2 octobre, un conseil de révision est créé par canton. Composé de pères de famille, il a pour mission de s'assurer de l'aptitude des conscrits au service. Accusés de corruption, les conseils sont supprimés l'année suivante. A partir de cette date, les médecins deviennent responsables des exemptions.

1818. Louis XVIII supprime la conscription en 1814. Cependant, une armée de métier seule ne suffit pas à assurer la sécurité du pays. C'est pourquoi le maréchal Gouvion-Saint-Cyr, ministre de la Guerre, présente en 1818 au Parlement une nouvelle loi rétablissant la conscription. En cas de besoin, l'armée peut ainsi compléter ses effectifs par des appels effectuant un service de six ans.

1868. Le 1er février, le maréchal Niel, ministre de la Guerre de Napoléon III, fait adopter une nouvelle réforme du service national. A partir de cette date, tous les reconnus "bons pour le service" effectuent leur service militaire. Ceux qui ont tiré le mauvais numéro font un service de cinq années d'active et quatre de réserve. Ceux qui ont tiré un bon numéro ne sont plus dispensés mais soumis à un service court de six mois à un an. Ils sont incorporé dans la garde nationale qui regroupe également les exemptés et les remplacés de l'armée active.

1928. Le 31 mars, une loi ramène la durée du service militaire de 18 mois à un an. Dans le même temps, la disponibilité pour l'armée de réserve passe de deux à trois ans.

1998. Fin de la conscription obligatoire pour tous, conséquence de la décision prise par le Président de la République le 22 février 1996 et qui institue la professionnalisation de l'armée.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?