AccueilBEAUJOLAISLes Ardillats : la rénovation de l'école seul projet de l'année pour la commune

Les Ardillats : la rénovation de l'école seul projet de l'année pour la commune

Des voeux un peu amers pour le maire, Jean-Michel Morey ,qui voudrait faire plus.
L'équipe municipale au complet.
© Christine GESSE - L'équipe municipale au complet.

BEAUJOLAIS Publié le ,

Après une présentation du conseil municipal élu en 2020, au complet sur la photo, le maire, Jean-Michel Morey a précisément exposé au public, nombreux, et aux élus, nombreux aussi, les projets passés et à venir, et ses agacements. "En 28 années de vie d’élu, c’est la première fois qu’il est si difficile de poser un plan d’investissement", a-t-il regretté avant de détailler l'amélioration énergétique du bâtiment de l'école prévue à partir de juillet 2023.

Les travaux permettront aussi de rendre le bâtiment accessible au handicap, avec des portes intérieures plus larges, la création de toilettes adaptées et la mise en place d’une plateforme élévatrice pour un accès à la cour de l’école. Le retour des offres des entreprises était attendu pour le 9 janvier. Le choix sera fait fin janvier. Les aides attribuées sont connues : 87 118 € pour le conseil départemental, 177 204 € pour l'État, 80 000 € de la Région et l'aide à la performance énergétique pour 20 000 €, tout cela pour un estimatif de 550 000 €.

Quelle sera l'incidence de l'augmentation du prix des matériaux sur celui-ci ? Le maire l'ignore et la redoute car, dit-il, "les 177 204 € de l’État sont loin de représenter les 40 % annoncés par le président de la République lors de la campagne électorale. Ma patience limitée m’a incité à lui écrire début novembre, courrier en recommandé, reçu à l’Elysée, lu et discuté avec les parlementaires mais resté sans réponse". Aussi, par prudence, les travaux prévus à la mairie attendront.

Des projets secondaires

Autres projets pour 2023, moins coûteux, la réfection de la voirie de l’impasse des Chevreuils. Un autre projet est repoussé sans être abandonné, celui mené avec Saint-Didier-sur-Beaujeu sur le site de l'ancienne papeterie.

Les deux maires ont rencontré un cabinet d’architecture qui travaille avec des bailleurs sociaux privés susceptibles de bâtir une résidence pour seniors, mais ce pourrait être aussi le lieu de la construction par la communauté de communes d'un second bassin aquatique. S'il se fait, ce sera dans plusieurs années, l’urgence étant de rénover la piscine de Belleville-en-Beaujolais.

Autre sujet, les économies d'énergie, avec l'agrandissement de la plage d’extinction nocturne au village qui sera de 22 h à 6 h du matin et le remplacement des sources d’éclairages publics par des Led, travaux normalement prévus cette année par le Syder.

Ces économies passent aussi par la maîtrise des consommations, abaissements de température des chauffages des bâtiments publics quand ils ne sont pas occupés et fermeture des points d’eau en l’absence d’activité. C'est pour ces raisons que la commune ne bénéficiera pas de la prime de 10 000 € annoncée par le gouvernement, car elle ne subira pas une augmentation de 30 % de sa dépense énergétique. Un autre motif d'agacement.

Du positif cependant :le maire a conclu son propos par des remerciements aux bénévoles qui animent les loisirs de la commune, tout en leur annonçant une prochaine réunion pour préparer l'évènement de l'année : le passage du Tour de France le 13 juillet, qui traversera la commune par la RD 23 au lieu-dit la Douze, direction le col de Crie, puis la RD 18, du col de Crie à la Serve.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?