AccueilACTUALITESLes 14 communes du Beaujolais où Marine Le Pen est arrivée en tête

Les 14 communes du Beaujolais où Marine Le Pen est arrivée en tête

Si Emmanuel Macron a remporté la grande majorité des duels dans la région, la candidate FN a tiré son épingle du jeu dans certains secteurs.
Les 14 communes du Beaujolais où Marine Le Pen est arrivée en tête
Julien VERCHERE / illustration

ACTUALITES Publié le ,

Marine Le Pen est arrivée en tête du second tour de l'élection présidentielle dans 14 communes du Beaujolais : Le Perréon, Claveisolles, Chénelette, Propières, Saint-Clément-de-Vers, Saint-Igny-de-Vers, Saint-Bonnet-des-Bruyères, Trades, Saint-Christophe, Dracé, Taponas, Corcelles-en-Beaujolais, Romanèche-Thorins et Ambérieux-d'Azergues.

Traditionnellement à Droite, le Haut-Beaujolais a clairement confirmé dimanche son glissement vers l'extrême-droite, tandis que le bastion FN au nord de Belleville constitue plus que jamais une réalité.

GROS SCORES DANS L'AIN AUSSI

Si l'on élargit l'analyse au Val de Saône et à l'ouest du Beaujolais vert, ce sont plus de 25 communes de la région qui ont porté en première position Mme Le Pen.

C'est notamment le cas dans l'Ain à Montceaux, Chaneins, Genouilleux, Peyzieux-sur-Saône, Saint-Etienne-sur-Chalaronne, Villeneuve, Savigneux et Saint-Trivier-sur-Moignans, ainsi qu'à Saint-Symphorien-d'Ancelles en Saône-et-Loire, ou Saint-Vincent-de-Reins, Saint-Jean-la-Bussière et Dième dans le Rhône.

J.V.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?