AccueilSPORTSFootballCFA : le vertige pour finir

CFA : le vertige pour finir

Le précipice ou le soulagement.

SPORTSFootball Publié le ,

Cela fait bien des saisons que le FC Villefranche n'a pas attendu si longtemps pour assurer son avenir au même échelon. L'heure n'est plus vraiment au ressassement, aux points perdus ici ou là, aux frustrations cumulées au fil des rencontres mal achevées à domicile. L'heure des dernières forces, est arrivée. Et c'est sans doute dans ces instants que l'équipe de Paillot, dont la jeunesse aura connu durant la seconde partie de la saison ses limites, peut livrer ce qu'elle a de meilleure en elle. C'est l'heure ou jamais. Et dans ce championnat qui n'aura jamais dessiné une hiérarchie continue mais plutôt donné des migraines à tous les entraîneurs, c'est l'équipe la plus régulière, la mieux armée offensivement (Chouleur est à la fois meneur, capitaine et meilleur buteur d'Epinal) que les Caladois s'apprêtent à défier. Et ça peut rapporter gros. Dans les deux camps.

Une finale à Montceau ?

La perspective d'un match fou, ouvert, synonyme de fin de chapitre. Les enjeux sont limpides. Le FC Villefranche n'a que deux longueurs d'avance sur Jura-Sud et Saint-Priest, en position de relégables. Epinal n'a besoin que d'un point pour valider l'accession en National. Alors dit ainsi, c'est sûr, les deux camps ne vont pas sortir la calculette, du moins il faut l'espérer. Un match où il faudra avoir un œil ce qui se passera à Chouffet et l'autre sur son portable à suivre Saint-Priest-Yzeure ou Mulhouse-Jura Sud. Hypothèse la plus optimiste, si le FCVB l'emporte pendant que Saint-Priest et Jura-Sud rament de leur côté, le maintien sera probablement acquis. Mais en cas de succès d'Epinal à Chouffet, une manière de finale se jouerait à Montceau pour finir. En somme, des allures de vertige pour fermer la saison. Pour tout le monde.

Ralph Neplaz
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?