AccueilAINLe QR code sécurité bâtiment des pompiers de l’Ain fait des émules

Le QR code sécurité bâtiment des pompiers de l’Ain fait des émules

Initié en partenariat étroit avec la Chambre de commerce et d’industrie, le QR code sécurité bâtiment donne aux services de secours toutes les informations nécessaires à la bonne conduite des opérations en cas de sinistre.
Le QR code sécurité bâtiment des pompiers de l’Ain fait des émules
DR

AIN Publié le , Jean-Marc PERRAT

Lancé en 2018 à l’occasion du congrès national des sapeurs-pompiers, après des mois de réflexion menée par le groupe « sécurité bâtimentaire » piloté par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Ain, le QR code sécurité bâtiment n’a pas tardé à passer la vitesse supérieure.

Un QR code qui donne toutes les informations nécessaires pour les pompiers

"Apposé à l’entrée d’un bâtiment, ce QR Code donne en amont aux services de secours toutes les informations nécessaires à la bonne conduite des opérations en cas de sinistre, explique le commandant Martial Foissotte du SDIS 01 mis à disposition à la CCI. Cela peut concerner les entreprises, notamment les sites industriels sensibles, mais aussi les établissements scolaires, les immeubles d’habitation… Le premier intérêt est évident en termes de sécurité."

On va tout de suite à l’essentiel, ce qui évite des pertes inutiles"

"Au moment de pénétrer sur le site, nous avons le plan du bâtiment. On sait tout de suite comment sont disposées les pièces, où sont par exemple les arrivées de gaz, les équipements électriques… C’est également bon pour l’occupant des lieux. Pas besoin par exemple de défoncer une porte ou un portail. On va tout de suite à l’essentiel, ce qui évite des pertes inutiles, une reprise plus rapide de l’activité. Les assureurs font des économies ! L’application donne toutes les informations sur le contenant, mais aussi le contenu."

"Nous apprenons par exemple que dans tel ou tel collège, il y a une personne à mobilité réduite qui nécessitera une prise en charge particulière. On peut prioriser des interventions, adapter les moyens humains et les matériels engagés. Imaginez un musée… Quelle pièce faut-il sauver en premier ? Personnellement, si on ne me le dit pas, je n’ai pas la compétence pour choisir. On peut aussi éviter des pollutions en bloquant dès que possible des écoulements éventuels, au bon endroit et au bon moment. »

Sur tablette et smartphone

Mis en sommeil pendant la crise de la covid-19, le projet a depuis retrouvé des couleurs grâce à l’application BatiFire mise au point par la société Batisafe Digital installée en Savoie, dans les environs d’Aix-les-Bains. « Nous avons signé une convention pour en assurer le développement, ajoute le commandant Foissotte. Nous l’avons ensuite présentée au congrès national des sapeurs-pompiers de Marseille en octobre dernier."

"Nos collègues des SDIS de France ont pu voir que ça fonctionnait ! Nous avons du coup signé une autre convention avec l’Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers à Aix-en-Provence pour sensibiliser autant les professionnels que les volontaires. C’est un passage obligé et c’est également cette école qui assure la formation permanente des officiers. En ce moment, nous installons le QR Code et l’application sur leur plateau technique à Vitrolles. C’est excellent pour le développement national du dispositif né dans l’Ain, très complet, très simple d’utilisation à partir d’une tablette ou d’un smartphone."

Une application gratuite pour les sapeurs-pompiers et sur abonnement pour les entreprises

Le SDIS 01 vient d’ailleurs de faire l’acquisition de 200 de ces tablettes. "Indispensables pour lire le QR Code, elles sont sécurisées, cryptées, les données sont hébergées en France, pas de risque de fuite. En cas de perte, on peut mettre détruire le contenu à distance", précise l’officier.

Pour le moment, une cinquantaine de QR Code sécurité bâtiment ont été installés dans le département. Bourg-Habitat, le bailleur de la communauté d’agglomération de Bourg-en-Bresse, a été le premier office de logements sociaux à équiper ses immeubles qu’ils soient nouveaux ou en cours de réhabilitation. "L’application est gratuite pour les sapeurs-pompiers et sur abonnement pour les entreprises, mais pour un coût très limité, souligne Martial Foissotte. Nous avons pas mal de contacts avec des SDIS. Des rapprochements sont prévus. D’autres CCI sont également intéressées, mais sans aller aussi loin que dans l’Ain."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 11 août 2022

Journal du11 août 2022

Journal du 04 août 2022

Journal du04 août 2022

Journal du 28 juillet 2022

Journal du28 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?