AccueilSPORTSAutres sportsLe NDVB soigne son élite

Le NDVB soigne son élite

Avec près de 1 500 licenciés, le NDVB est un des plus importants clubs sportifs caladois. Parmi eux, ses 93 nageurs de la section course s'entraînent assidûment pour décrocher des distinctions lors des différents rendez-vous de la saison.
Le NDVB soigne son élite
Fabrice PETIT - Le groupe élite à l'entraînement, coaché par Alexandre Caron.

SPORTSAutres sports Publié le ,

Objectif : la performance ! C'est ce qui motive les nageurs de la section course du NDVB à enchaîner les entraînements tout au long de la semaine. Pour veiller sur eux, Alexandre Caron, entraîneur principal, entame sa deuxième saison au club. Avenir, poussin, benjamin... au total la section compte cinq groupes qui évoluent au sein des différents niveaux de compétitions, entre le départemental et le national. "Pour les compétiteurs, huit créneaux d'entraînement sont disponibles sur une semaine, précise Alexandre Caron, chacun en fait cinq ou six. Les dix-sept membres du groupe élite ont également une heure d'entraînement "à sec" en partenariat avec un coach sportif." Au menu de cette séance, du renforcement musculaire. Un programme chargé mais nécessaire pour obtenir des résultats et atteindre le niveau régional. La performance de la natation française a fortement évolué ces dernières années ; pour briller, il n'y a pas de secret, seuls l'investissement personnel et l'abnégation paient. "Pour être un bon nageur, il faut être motivé, rigoureux et exigeant envers soi-même, ajoute Alexandre Caron, il faut apprendre à se dépasser, à gérer la douleur pour repousser ses limites." La concentration et l'attention portées aux consignes sont également importants : "On impose de la rigueur sur les entraînements, dans une optique de performance et de résultats". Sur le bord du bassin, l'entraîneur ne lâche pas ses lignes d'eau des yeux, redonnant conseils et instructions à ses athlètes. En 2015, le NDVB était 6e au classement régional et au 97e rang français. "On a le potentiel pour faire mieux, conclut Alexandre Caron, entrer dans le top 5 sur le Lyonnais et dans les 70 premiers clubs français."

Fabrice PETIT - Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?