AccueilSPORTSFCVB"Le Mans, c'est le PSG du National"

"Le Mans, c'est le PSG du National"

Le FCVB s'attend à vivre une soirée délicate dans le (beau) stade du Mans vendredi soir. Face au leader du championnat et son effectif conséquent, les footballeurs caladois ont un beau défi à relever. Les clés du match avec le coach Alain Pochat.
Franck CHAPOLARD - Gonzalez au duel avec Montiel au match aller en septembre à Villefranche.

SPORTSFCVB Publié le ,

LE MANS, TAILLÉ POUR LA LIGUE 2

"On va évoluer dans un contexte particulier, avec un stade de Ligue 1, du public, un club qui a une histoire, une équipe qui joue au ballon... Quant à l'effectif, il a encore été renforcé au mercato hivernal, avec cinq ou six joueurs supplémentaires. Ils ont pris des recrues de qualité, à tel point que certains cadres de l'équipe ne sont plus forcément titulaires à l'image du capitaine Stephen Vincent.

Le Mans, c'est le PSG du National (rire). Et dire qu'ils ont annoncé qu'ils jouaient le maintien en début de saison... J'aimerais bien jouer le maintien avec un effectif pareil !"

LE FCVB VISE LE GROS COUP

"Ce sont des matchs intéressants à jouer dans une saison, plus que d'évoluer dans certains stades avec des terrains pourris et 300 spectateurs autour. Du coup, je ne suis pas trop inquiet quant à l'état d'esprit des garçons, qui auront à cœur de créer la surprise du week-end.

Par rapport au match précédent et à une équipe comme Dunkerque qui ferme le jeu, là il y aura beaucoup plus d'espaces. Ça peut nous convenir. Maintenant, il y aura de la qualité en face et il ne faut pas croire qu'ils vont nous regarder jouer. On y va pour essayer de prendre des points."

POCHAT VEUT DES JOUEURS DE CARACTÈRE

"L'investissement des joueurs est là, même s'il y a des garçons qui n'arrivent pas à s'imposer quand on leur donne leur chance. Par exemple devant, on a été tendre contre Dunkerque. On est en déficit offensif depuis le début de saison, il ne faut pas se voiler la face. On n'a pas un joueur qui a réussi à marquer plus de trois buts. Beaucoup de joueurs différents marquent mais quand je compare aux autres équipes, y compris de bas de tableau, beaucoup ont déjà des attaquants à 6, 7 ou 8 buts.

On va avoir Mour Paye qui va apporter un profil différent, avec de la vitesse pure et de l'adresse devant le but. Mais pour aller au Mans, je vais devoir faire sans Blanc, Lemb et Benedick, tous malades.

On va aborder une période dense et importante avec trois matchs en dix jours. Je vais avoir besoin d'investissement dans la durée, de garçons fiables. On débute la dernière ligne droite. Il reste 14 matchs, il me faut 14 matchs avec des mecs sur qui je peux compter, pas des garçons qui pensent à leur nombril ou à leur projet individuel. Ce n'est pas le moment."

LE GROUPE DU FCVB

Sauvage, Philippon - Ertel, Gonzalez, Lacour, Belkorchia - Burel, N'Diaye, Sergio, Jasse, Pagerie, Jouffreau, M'Madi - Paye, Labeau, Mambu

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?